1ère édition du Festival des Mémoires de la Mer à Fécamp

Avec l’ambition de créer en France un véritable rendez-vous du public associant des auteurs et réalisateurs qui enrichissent chaque année notre regard sur la mer, les Prix des Mémoires de la mer prennent en 2019 une dimension de festival avec une première édition qui va se dérouler à Fécamp, les vendredi 24 et samedi 25 mai.

Pour ce rendez-vous plaçant l’océan au cœur de la culture, Fécamp incarne parfaitement la ville où l’histoire se confond avec la mer. En partenariat avec la municipalité, le Festival des Mémoires de la Mer a choisi la cité des Terre-Neuvas comme port d’attache, autant pour son histoire que sa dynamique culturelle maritime symbolisée par son musée des Pêcheries.

En lien avec l’actualité éditoriale, le programme a sélectionné pour figures de proue : Magellan dont l’expédition partit de Séville il y a 500 ans cette année, Moby Dick à l’occasion du centenaire de la naissance d’Herman Melville, Robinson Crusoë le héros du roman de Daniel Defoe paru il y a 300 ans, Georges Simenon dont on célèbre cette année le 30ème anniversaire de la disparition et dont les romans, notamment ceux du Commissaire Maigret, sont souvent empreints de l’univers maritime, la Chine comme nouvelle puissance navale ou encore l’Hermione qui longera les côtes normandes ce printemps, de Dieppe à Rouen en passant par Caudebec-en-Caux.

Parmi les invités à l’honneur de cette 1ère édition, citons le navigateur Titouan Lamazou dont le dernier ouvrage L’Errance et le divers – Le Bateau-atelier paraît ce mois de mai chez Gallimard. Il sera entouré des écrivains : Erik Orsenna, Alain Frachon, Alain Cabantous, Olivier Le Carrer ou Benedict Donnelly à l’initiative du festival. D’autres personnalités se rendront également à Fécamp comme Stéphane Riga, producteur du film Le chant du loup, les réalisateurs Philippe Ramos et Frédéric Brunnquell, l’éditeur Michel Chandeigne, le photographe Francis Latreille ou encore Emmanuel de Fontainieu, directeur du Centre International de la Mer.

La programmation du festival revient à l’association du Festival des Mémoires de la Mer, créée, avec le soutien du Musée National de la Marine, à l’initiative du Centre International de la Mer et de l’Association Hermione-La Fayette qui décernaient déjà depuis une quinzaine d’années les prix Mémoires de la Mer à des auteurs de récits et de bandes dessinées, ainsi qu’à des réalisateurs de films documentaires sur l’aventure humaine de la mer.

Entièrement gratuit, le programme sera constitué de rencontres, de lectures et de projections. La soirée des prix 2019 des Mémoires de la Mer remis à des auteurs et réalisateurs ayant marqué par leurs créations (livres, BD, films) l’année écoulée, se déroulera dans l’emblématique Palais Bénédictine.

Pour accueillir les rencontres et projections, plusieurs sites du centre ville ouvriront leurs portes dont en premier lieu, le musée des Pêcheries mais aussi le Palais Bénédictine, les librairies (Banse, Le Chat Pitre), la Maison du Patrimoine ou les cinémas Grand Large. Des rencontres seront également organisées à l’intention des établissements scolaires de Fécamp.

En clôture de la première édition du Festival des Mémoires de la Mer, une projection du long métrage Le Chant du loup du réalisateur Antonin Baudry va s’ajouter aux nombreux rendez-vous déjà programmés.

La projection se déroulera le samedi 25 mai à 20h au cinéma Le Grand Large en présence de Stéphane RIGA, producteur exécutif et artistique du film dont il a assuré le suivi pendant les deux années et demi de sa réalisation. L’entrée sera gratuite.

Exceptionnelle, cette projection est programmée grâce au concours de la société Pathé Films Services – Trésor Films, du Musée National de la Marine et de la Marine Nationale.

Écrit et réalisé par Antonin Baudry, ce film dramatique français est sorti en février 2019 avec notamment dans la distribution Mathieu Kassovitz, François Civil et Omar Sy. Un jeune homme a le don rare de reconnaître chaque son qu’il entend. A bord d’un sous-marin nucléaire français, tout repose sur lui, l’Oreille d’Or. Réputé infaillible, il commet pourtant une erreur qui met l’équipage en danger de mort. Il veut retrouver la confiance de ses camarades mais sa quête les entraînera dans une situation encore plus dramatique.
Dans le monde de la dissuasion nucléaire et de la désinformation, ils se retrouvent tous pris au piège d’un engrenage incontrôlable.

Une projection en adéquation avec la programmation du nouveau festival des Mémoires de la mer, plaçant l’océan au cœur de la culture. A l’issue de la projection, une rencontre avec le producteur sera proposée.

Renseignements Informations

 

Publicité
Publicité