Challenge HydroContest 2016… à trois jours de la fin des nouvelles de l’équipe de l’ENSM du Havre

Pour sa troisième participation au Challenge HydroContest sur le lac Léman, l’équipe Hydro’sRide de l’ENSM du Havre connaît quelques déconvenues face a une concurrence qui s’est étoffée cette année.

DSC_0039

Paul LE ROUZIC nous donne quelques nouvelles :  » Nos bateaux ont passé contrôles techniques du concours sans problème. Nous arrivons à nous classer dans la première partie du tableau sur la première journée de qualification dans chacune des catégories. Malheureusement, nous étions déjà au maximum de nos capacités dans la catégorie Lège et les autres équipes ont  travaillé toute la nuit pour améliorer leur bateau. Elles sont revenues plus fortes le lendemain, nous reléguant à la 19e place sur 24… Seuls les 16 premiers sont qualifiés pour les phases finales.
DSC_0108
Tous nos espoirs se sont tournés vers la catégorie transport de masse. Nous nous étions classés neuvième dans cette catégorie à l’issue de la première journée. Malheureusement encore, le sort s’est acharné sur nous, puisque le lendemain matin, impossible de démarrer le cerveau moteur qui permettait la direction de notre navire, ne nous permettant pas de naviguer en toute sécurité pour cette première phase des finales… Nous avons dû déclarer forfait suite à ces incidents techniques…
DSC_0171
Il nous reste encore la course longue distance Race dimanche. Il s’agit d’un marathon, où nous devons courir pendant deux heures avec une seule batterie en parcourant la plus longue distance possible. Nous avons donc encore deux jours pour bricoler et monter sur notre navire un nouveau système de direction qui nous permettra de concourir dimanche et d’essayer de faire mieux que dans les catégories lège et transport de masse, en essayant surtout de nous démarquer cette fois-ci ! Nous avons toujours cette envie de nous surpasser en étant présents dimanche sur la ligne de départ pour montrer enfin notre potentiel ! »
DSC_0185

Le point sur la compétition du 29 juillet.

Après 3 jours d’âpres qualifications, 16 écoles participeront finalement aux phases finales de l’HydroContest ce jeudi dans les deux catégories phares de la compétition : celle des « bateaux lourds » qui simule le déplacement d’un cargo avec 200kg de lests embarqués et celle des « bateaux légers » qui figure le transport de personnes sur un bateau de plaisance avec seulement 20kg à bord.

classement hydocontest 2707

Les étudiants ont travaillé jour et nuit sur leurs bateaux, mais cela en valait la peine. Trois séances de qualification particulièrement disputées ont eu lieu entre lundi et mercredi, avec des équipes surmotivées. Dans la catégorie « Bateaux Légers », c’est l’équipe de Centrale Nantes qui, après une belle bataille pour la première place avec HEIG-VD, qui a pris finalement la tête de la compétition. Fribourg prend la troisième place de cette catégorie, suivi de très peu par l’EPFL qui va tenter de conserver son titre acquis lors de l’édition 2015.

L’EPFL qui est sur tous les coups. Dans la catégorie « Bateaux Lourds », c’est l’équipe Helvète qui pointe, en effet, en tête du classement, devançant de plus de 20 secondes la Haute Ecole d’Ingénierie et d’Architecture de Fribourg. L’ENSTA Bretagne & Paris- La Vilette ferment le podium. Les équipes des deux catégories sont désormais fin prêtes pour les phases finales.

« C’est une belle compétition que se livrent les universités. Je suis toujours impressionné par le travail des équipes, mais cette année nous sommes montés d’un cran en terme de qualité. Je ne peux que me réjouir pour la suite ! » déclare Jérémie Lagarrigue, CEO de la Fondation Hydros.

Des conditions parfaites.

Ces trois jours de compétition se sont déroulés dans des conditions idéales, avec très peu de vent et une température idéale. Certains bateaux ont légèrement souffert de la chaleur, mais dans l’ensemble les prototypes ont tenu le coup.

Les températures estivales ont aussi attiré le public, très intéressé par ces phases de qualifications. L’exposition sur les foils ainsi que l’animation de réalité virtuelle permettent aux spectateurs de se plonger dans l’univers Hydros.

constat transport maritime

Publicité
Publicité