Echouements : La loi des séries ? (Vidéos)

Étrange co ïncidence, plusieurs échouements ont eux lieu en 24 heures.

Le mardi 31 mars, le MV Sealand Meteor ,PC de 292 m construit en 1997 d’une capacité de 4360 EVP, s’est échoué sur la côte sud de l’Escault devant Flessinge, alors qu’il effectuait un court voyage entre Rotterdam et Anvers. Exploité par Maersk, le navire a été déséchoué à la marée haute avec l’aide de remorqueurs Svitzer. Aucun dégât au navire ni de pollution n’a été constaté.

Au même moment, à 35 milles dans l’est de Galveston au Texas, le pétrolier italien  SN Federica, s’échouait légèrement en dehors de la voie d’accès de Galveston.

Tanker free after grounding off Galveston, Texas

Chargé de brut, le pétrolier s’est sorti seul de cette position inconfortable. Seul une entrée d’eau dans le peak avant a été détectée. Pas de blessé, ni de pollution.

Le mercredi 1er avril, un pécheur à la ligne sur la rivière Delaware a eu droit à un « joli poisson d’avril » au bout de sa canne à pêche . Le vraquier Libérien  Agia Irini, alors qu’il descendait la rivière à proximité du pont Burlington Bristol, s’est échoué suite à un « black out » dans la vase. Déséchoué rapidement, le navire n’a subi aucun dommage. (Voir la vidéo)

 

 

Publicité