GTT étoffe son carnet de commandes

 GTT (Gaztransport & Technigaz), leader mondial de la conception de systèmes de confinement à membranes pour le transport maritime et le stockage du GNL (Gaz Naturel Liquéfié) annonce la commande d’un méthanier qui sera construit par le chantier naval sud-coréen Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME).
La livraison de ce méthanier est prévue au cours de 2018. Ce nouveau navire, destiné à Teekay, sera équipé de la technologie membrane innovante NO 96 GW qui permet une optimisation du taux d’évaporation de la cargaison de GNL.

Cette commande succéde à une série de succès important depuis le début de l’année 2015. Le 10 février 2015, GTT a annoncé également la commande de six méthaniers qui seront construits par le chantier sud coréen Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME). Ces navires destinés à un armateur européen seront livrés entre 2018 et 2019, et également équipés de la technologie à membranes NO 96 GW. Fin février 2015, la première barge dédiée au soutage gaz a été commandée à GTT America. Elle est prévue d’être opérationnelle dans le port de Tacoma. Elle sera construite par Conrad Shipyard, pour être livrée en 2016.

barge lng gtt

Le 11 mars 2015, GTT annonce la commande d’un méthanier qui sera construit également par le chantier coréen Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME). La livraison de ce navire, destiné à Mitsui OSK Lines (MOL), est prévue en 2018.

Ces commandes sont sur la lancée de  l’exercice 2014, où GTT a enregistré un niveau record de 47 commandes depuis 10 ans, composées de 36 méthaniers (dont 10 méthaniers brise-glace), de 6 éthaniers, de 3 FSRU[4], d’un FLNG[5] et d’un réservoir terrestre. Le niveau et la diversité des prises de commandes montrent la capacité de GTT à conserver son leadership dans son cœur de métier, le transport de GNL, et à adapter ses technologies pour conquérir de nouveaux marchés ou répondre à de nouvelles applications. La commande de 6 éthaniers de grande capacité en est l’illustration. Elle permet de positionner clairement GTT sur le marché prometteur du transport multi-gaz.

Son carnet de commandes depuis le 1er janvier 2014,  qui comptait alors 99 unités, a évolué avec :
30 livraisons : 24 méthaniers et 6 FSRU
47 prises de commande : 36 méthaniers, 6 éthaniers, 3 FSRU, 1 FLNG et 1 réservoir terrestre
L’annulation d’une commande de méthanier et d’une commande de FSRU
Au 31 décembre 2014, le carnet de commandes s’établit ainsi à 114 unités, dont :
102 méthaniers et éthaniers
6 FSRU
3 FLNG
3 réservoirs terrestres

Outre ses succès commerciaux, la Société est très active en matière de recherche et développement et détenait, fin 2014, un portefeuille de 690 brevets actifs ou en cours de dépôt. Les technologies GTT proposées au marché depuis moins de trois ans représentent déjà environ deux tiers du carnet de commandes au 31 décembre 2014.

GTT (Gaztransport & Technigaz) confirme sa position de leader mondial de la conception de systèmes de confinement à membranes cryogéniques utilisés pour le transport  et le stockage du GNL (Gaz Naturel Liquéfié). Depuis plus de 50 ans, GTT propose à ses clients des technologies leur permettant d’optimiser l’espace de stockage et de réduire les coûts de construction et d’exploitation des navires ou des réservoirs équipés de ces systèmes. GTT intervient sur plusieurs secteurs : les méthaniers, les éthaniers de grande capacité, les FLNG (unités flottantes de production, stockage et déchargement du GNL), les FSRU (unités flottantes de stockage et de regazéification du GNL), les réservoirs terrestres et les solutions pour l’utilisation du GNL en tant que carburant.

Au travers de GTT, la France demeure un acteur majeur du transport maritime du gaz, malgré l’arrivée dans le capital de GTT du groupe Temasek. En décembre 2014, Temasek a acquis l’intégralité de la participation résiduelle de Total dans GTT, représentant 10,4% du capital.
Après la cession en septembre 2014 de 5,4% du capital de GTT, Hellman & Friedman (H&F) a cédé en janvier 2015 sa participation résiduelle dans le capital de GTT dans le cadre d’une procédure de placement privé auprès d’investisseurs institutionnels.
A l’issue de ces opérations, la répartition du capital de la société est la suivante :
GDF Suez détient environ 40,4% du capital de GTT
Temasek détient environ 10,4% du capital de GTT
Les collaborateurs et le management détiennent environ 0,2% du capital de GTT
Le flottant représente environ 49% du capital de GTT

Publicité