Journée Mondiale de l’Océan: Quand l’Océan abrite vos données, grâce à Microsoft et Naval Group!!!

Un Datacenter sous-marin vient d’être immergé aux Orcades au nord de l’Écosse, par Microsoft. Pour ce projet Natick, Microsoft a choisi de collaborer avec Naval Group pour la seconde phase de Datacenter immergé.  Il sera exploité à distance durant un an.

Le datacenter est déployé sur la barge. Photo : Scott Eklund/Red Box Pictures.

Eric Papin, directeur de l’Innovation et de l’Expertise technologique chez Naval Group, souligne le caractère ambitieux du projet Natick et de la participation de Naval Group. « qui a apporté à Microsoft l’expertise de Naval Group en termes de design, mise en œuvre, déploiement et maintenance de projets navals et maritimes innovants. Naval Group a toujours investi dans la recherche et le développement, et depuis plusieurs années dans les Énergies maritimes renouvelables. Nous sommes heureux de pouvoir contribuer aux projets de Microsoft pour un futur propre en énergies. »

Le datacenter sur sa base triangulaire avant immersion. Photo by Scott Eklund/Red Box Pictures.

Naval Group et sa filiale Naval Énergies ont été sélectionnés à la suite d’un appel d’offres  pour concevoir le design de la structure du Datacenter de la Phase 2 du projet Natick. Naval Group a accompagné Microsoft pour la construction, le déploiement et l’exploitation du Datacenter immergé, dont la puissance équivaut à plusieurs milliers de PC individuels et qui offre une capacité de stockage équivalente à près de cinq millions de films. Le Datacenter est installé dans un cylindre immergé inspiré des constructions sous-marines. Une base triangulaire (aussi appelée structure d’amarrage sous-marine) assure le positionnement du Datacenter au fond de l’océan. Un système d’échange air-eau permet de profiter de la température de l’environnement sous-marin pour refroidir le Datacenter.

12 racks contenant les serveurs Microsoft et leur système de refroidissement sont chargés dans le datacenter du projet Natick sur le site Naval Group de Brest. Photo Frank Betermin.

Les  compétences industrielles pour mener à bien ce projet des sites de Nantes-Indret (design), Cherbourg (tests), Lorient (fabrication de la station d’amarrage sous- marine) et Brest (design et fabrication de l’enveloppe pressurisée1) ont été sollicitées.

La phase 2 du projet Natick, alimentée par des énergies marines renouvelables, profitera de l’environnement favorable offert par la zone de test du Centre Européen pour les Energies Renouvelables (EMEC2). Le Datacenter sous-marin est conçu pour rester immergé pendant cinq ans sans intervention directe et sera en activité pendant un an afin d’évaluer ses performances en conditions réelles d’utilisation.

Pour Ben Cutler, Directeur du Projet Natick chez Microsoft Research:

« Microsoft est heureux de collaborer avec Naval Group pour la phase 2 du projet Natik. Ce projet illustre la volonté de Microsoft de trouver des solutions permettant de répondre au besoin de nos clients avec des Datacenter économes en énergie, aux délais de latence et coûts de fonctionnement réduits. Un des principaux avantages du projet Natick est qu’il permet de nous rapprocher de nos clients : la moitié de la population mondiale vit à moins de deux cent kilomètres de la mer. Les Datacenter offshore rapprochent le cloud des populations, réduisant le délai de latence et améliorant la réactivité. De plus, l’installation sous-marine nous permet de réduire les besoins énergétiques liés au refroidissement de près de 95% « .

Après l’ICloud, voici l’ISeabed!!

RDV dans un an, pour connaitre la pertinence de ce pari industriel.

Sources: CP Naval Group et Microsoft.

 
Publicité
Publicité