Kea Trader : les Chinois ramassent les miettes ( Nouvelle-Calédonie )

Depuis plus d’un mois , Shanghai Salvage company , la société chinoise qui a pris le relais d’Ardent pour terminer le retrait du Kea Trader du récif Durand, a mobilisé trois navires sur zone :

– Le HUA AO qui a eu une avarie sur le récif, a dû partir au chantier en Papouasie Nouvelle-Guinée pour réparations (plusieurs ballasts percés).

– Le DE JIN

– Le JI LU qui a une grue de CMU 700 tonnes à 35m (voir photo).

Les mauvaises conditions météorologiques n’ont permis aux Chinois de récupérer presque rien de l’épave coupée en deux depuis le 10 mars 2018.

12 tonnes de débris ont été retirées de la cale n°1.  2,9 m3 d’eaux polluées ont été extraits de conduits, de réservoirs et de circuits hydrauliques et le démontage des éléments pouvant devenir des débris flottants (meubles, cloisons, faux-plafonds) se poursuit désormais au niveau des ponts inférieurs du château.

En attendant le Kea Trader s’amenuise de jour en jour en raison de la mauvaise météo, qui aura été plus rapide que les hommes pour retirer ce qui reste de l’épave.

DCIM100GOPRO

Publicité
Publicité