Kea Trader (Nouvelle-Calédonie): ARDENT jette l’éponge

La société ARDENT qui depuis quatre mois gère les opérations pour sortir du récif Durand le Kea Trader va jeter l’éponge.

La dislocation de la coque du Kea Trader  le dimanche  12 novembre en deux épaves séparées sous les coups de boutoir de la longue houle du Pacifique a eu raison de la couteuse opération d’assistance engagée par ARDENT pour l’armateur LOMAR, propriétaire de ce navire.

Le démantèlement du navire va être confié à une autre société pour laquelle un appel d’offre internationale est lancé.

 Aucune équipe d’évaluation n’a réussi à retourner à bord (il en faut deux d’ailleurs pour chacun des morceaux!) tant les conditions sont mauvaises autour du navire. Les hélicoptères ne peuvent plus poser par manque de stabilité sur chacun des tronçons. Le navire n’a plus d’alimentation électrique et la machine est envahie. L’opération est donc suspendue. Donc tout est un peu en stand-by. On ne sait pas non plus ce que vont devenir les affrètements des navires : POSH COMMANDER, PACIFIC TITAN, LANPAN 34 + SSE JEROME. Est-ce que le repreneur des opérations va les maintenir ou non?

Les autorités Calédoniennes se retrouvent donc avec deux épaves sur un récif éloigné  encore pour de long mois en raison de la saison des cyclones qui commence en décembre.

 

Publicité