LE FABULEUX PÉRIPLE AMÉRICAIN DE L’HERMIONE

En 1780, la frégate Hermione ayant à son bord le marquis de La Fayette apportait son soutien aux insurgés américains. Le voilier devait sombrer au large du Croisic en 1793.

La construction de sa réplique fut entreprise par l’Association « L’Hermione-La Fayette » de 1997 à 2014, dans les anciens docks de Rochefort. Le 18 avril 2015, la nouvelle Hermione commandée par Yann Cariou prenait le large de l’île d’Aix accompagné d’une flottille de 5 navires.

Le périple américain comprenait les escales suivantes :

Yorktown (Virginie) les 5-7 juin ; à l’entrée de la baie de Chesapeake et lieu de la bataille décisive de ce nom en 1781.

-Mount Vernon (9 juin), Alexandria (10-12 juin), Annapolis (16-17 juin),

Baltimore (Maryland) les 19-21 juin,

Philadelphia (Pennsylvanie) les 25-28 juin, ville située sur la rivière Delaware,

New-York les 1-4 juillet,

-Greenport les 6-7 juillet, Newport (8-9 juillet), Boston (11-12 juillet), Castine (14-15 juillet),

Lunenbourg (Nouvelle-Écosse ; Canada) les 18-19 juillet, célèbre pour ses constructions de voiliers dont les Bluenose I et II.

Saint-Pierre-et-Miquelon le 23 juillet. Au cours de cette visite sera certainement évoqué le passage de Jacques Cartier le 11 juin 1536 à bord de la Grande Hermine lors de son second voyage de retour vers Saint-Malo.

Arrivée prévue en rade de Brest le 10 août 2015, soit un périple de près de 4 mois.

hermione Lunenbourg

Arrivée de l’Hermione à Lunenbourg (Nouvelle-Écosse) le 18 juillet 2015

Sources : « L’Hermione, la Frégate de la liberté » et Association Hermione-La Fayette

 

Publicité