Le monde maritime confronté aux réflexes protectionnistes

Deux nations maritimes relativement importantes, la Russie et l’Indonésie, ont annoncé leurs intentions de mettre en place de nouvelles réglementations en vue de limiter l’internationalisation du trafic maritime à leur profit.

Deux vraquiers — Image libre © Albert Bridge

En Russie, un texte est supposé imposer à une compagnie maritime russe d’immatriculer trois gaziers opérant dans le cercle polaire, en Russie. Des représentants des armateurs danois se disent inquiets quant à leurs projets d’opérer des navires dans cette même région.

En Indonésie, une loi, qui entrera en vigueur dès le mois prochain, impactera sérieusement le trafic maritime dans la région. En effet, l’export de certains produits, parmi lesquels le charbon et l’huile de palme, devra se faire à bord de navires sous pavillon indonésien et assuré par des compagnies indonésiennes. Ce texte a été élaboré par le Ministère du Commerce dans le but de booster l’économie locale, mais l’Indonesian Coal Mining Association argue que la capacité de transport pour ces exportations risque de ne pas être suffisante.

Publicité
Publicité