L’équipage d’un vraquier secouru dans l’Atlantique (mis à jour le 9 décembre)

Les 19 membres d’équipage d’un vraquier grec victime d’une importante voie d’eau provoquée par un incendie ont été secourus et débarqués à Cape Town.

antaios

crédit SAMSA

 

Un incendie s’est déclaré dans la salle des machines de l’Antaios (162 m LOA, pavillon Libéria), qui naviguait alors d’Argentine vers l’Arabie Saoudite pour le compte de la compagnie grecque Amalthia Marine, lorsque ce dernier se trouvait à près de 900 miles marins à l’ouest de Cap Town.

Lorsque la voie d’eau est devenue incontrôlable, le commandant a émis un signal de détresse et ordonné l’abandon du navire.

Le message a été relayé aux autorités par le vraquier japonais NSU Inspire (330 m LOA), qui faisait route pour Singapour au départ du Brésil. Le navire a récupéré sans encombre les membres d’équipage de l’Antaios, qui ont été pris en charge dans la nuit du 5 au 6 décembre à Cape Town.

Il a été pris en remorque par le Smit Amandla le 7 décembre. Il est actuellemnt remorqué ves une position à 30 miles de Cap Town, où les autorités Sud-Africaine ont signifié à l’armateur de décharger les 175 tonnes de soutes, avant d’autoriser l’accés à l’un des ports du pays.

Pour plus de photos voir : https://blog.samsa.org.za/2016/12/08/samsa-moves-to-ensure-maritime-environmental-safety-around-stricken-greek-vessel-headed-for-cape-town/

Publicité
Publicité