10 ème festival de films Pêcheurs du monde

Présentation de la 10e ÉDITION

Du 19 au 25 mars, le festival de films Pêcheurs du monde étend ses filets et fête son dixième anniversaire. Avec, comme toujours, l’homme au cœur des portraits et des histoires maritimes projetées

10 ans d’images pour offrir un autre regard sur les pêcheurs

En 10 ans, le Festival a donné à voir la vie des gens de mer à travers plus de 400 films. Face aux enjeux actuels de l’Océan, quoi de plus naturel que de donner la parole à ceux qui le connaissent le mieux et qui le pratiquent au quotidien !
Créé à Lorient en 2008 par des pêcheurs, réalisateurs et associations liées à la mer, le Festival a embarqué dans son sillage un nombre croissant de spectateurs. Des centaines de cinéastes et de spécialistes du monde entier ont répondu à ses rendez-vous de mars. Une cinquantaine de films ont été récompensés. Fabrique de rêve et d’éveil, il a suscité de l’échange, de la curiosité. Depuis, il s’est démultiplié dans les « communes escales » du pays de Lorient, dans les salles de cinéma, à l’Université, dans les lycées et les collèges, dans des associations…

Par son rayonnement culturel, le Festival est devenu un marqueur de Lorient au plan international tout en contribuant au développement du territoire.

PARMI LES 37 FILMS SÉLECTIONNES, 3 THÈMES SE DISTINGUENT

C’est tout d’abord celui des relations de l’homme à la nature, de la nécessité urgente d’inventer un nouveau système. Les lms abordent la surexploitation des ressources (Vents contraires), l’environnement saccagé (Les naufragés de l’île Jean-Charles), ou la coupure entre la nature et les hommes (Les enfants de Beyrouth). Le renouveau de pratiques anciennes (Poisson d’or, poisson africain) ou les nouveaux modèles à concevoir sont heureusement porteurs de promesses (Unis pour durer, Un monde relationnel).

La gouvernance des océans, avec la domination des grands États (Les chevaliers des sables jaunes) et des firmes mondiales (Les naufragés de l’île Jean Charles) pose également la question vitale de l’accès aux ressources marines, bien commun de l’Humanité (Fishing wars, Atlantic, Ma a des océans).

En n, le thème récurrent, l directeur du Festival depuis sa création, est bien celui du regard sur la vie des gens de mer (Hommes de misaines, Ya me voy…) sur les mutations de leurs métiers, sur les femmes et la mer (Scarlett une femme sur le pont, Ama San, The Lady of the Lake, Les femmes de Pétatan …), et aussi, brûlante actualité, sur les migrants (D’une rive à l’autre, Deltas Back to Shore …).

Le Festival de films Pêcheurs du Monde propose un programme riche, ancré dans le territoire, multipliant les regards. Car l’avenir des océans et des hommes qui en vivent est l’affaire de tous.

Pour en savoir plus sur ce festival :

 

Publicité
Publicité