Premier voyage de l’Astrolabe en Terre Adélie

Après 7 jours d’escale logistique à Hobart (Tasmanie), le patrouilleur polaire L’Astrolabe, navire des Terres australes et antarctiques françaises,(TAAF) a appareillé le 3 novembre 2017 à 09h30 pour sa toute première rotation vers la Terre Adélie, via l’île australienne de Macquarie.

Appelé « R0 », le premier voyage de la saison est traditionnellement rendu difficile par la sortie de l’hiver austral. L’enjeu est d’emblée majeur : ravitailler les stations de Dumont d’Urville et Concordia, isolées du monde depuis la fin de l’été dernier.

L’Astrolabe embarque ainsi un peu plus de 1000 tonnes de carburant, dont le Special Antarctic Blend (SAB) qui résiste au grand froid, et près de 200 tonnes de fret en cale et en pontée. Y figurent des véhicules chenillés, des traîneaux et des bâches de carburant afin de réaliser un raid logistique sur la glace de mer. Cette opération périlleuse, conduite par les équipes de l’Institut polaire français (IPEV), est le seul moyen de ravitailler massivement les bases en début de saison. Deux hélicoptères Écureuil du Secours Alpin Français (SAF) complètent un dispositif logistique hors norme pour acheminer sur l’île des Pétrels, les 42 passagers, techniciens et scientifiques, ainsi que des charges de 900kg par sling.

Le navire a atteint la banquise compacte, bloquant l’accès à la base de Dumont d’Urville située à une quarantaine de kilomètres. Le débarquement est en cours.

Source : TAAF

Publicité