Première cargaison de gaz du projet Yamal vers l’Asie par la route du Nord-Est

Le méthanier brise-glace « Vladimir Rusanov » a réalisé le premier transport de GNL du projet Yamal par la route maritime du Nord. Il s’agit aussi de la première livraison directe depuis ce champ gazier vers l’Asie. Ce navire détenu conjointement par Mitsui OSK Lines (Mol) et Cosco avait chargé le gaz provenant de l’usine de Sabetta. Il avait appareillé le 25 juin depuis le nouveau port de la péninsule de Yamal, dans le Nord de la Russie, inauguré en décembre 2017.

Le premier brise-glace transporteur de GNL au monde a rallié « sans encombre » le détroit de Béring le 6 juillet. Il est arrivé le 17 juillet  au port chinois de Jiangsu Rudong pour décharger son GNL, soit 19 jours de traversée. Ce navire battant pavillon hongkongais mesure 299 mètres de long pour 96.844 tonnes de port en lourd et une capacité d’emport de 172.000 m3. Il a été construit par le chantier coréen Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME) et livré en 2018.

Il est le premier d’une série de trois unités devant intégrer les flottes des deux armateurs japonais et chinois dans le cadre du projet Yamal. Le « Vladimir Rusanov » est entré en opération en mars dernier. Avant ce voyage, il avait déjà assuré quatre transports de GNL depuis Sabetta vers l’Europe par la route de l’Ouest. L’arrivée de l’été lui a donné sa première occasion de naviguer vers l’Est sur l’océan Arctique pour atteindre l’Asie sans l’aide d’un autre brise-glace. Pour Mol, cette première constitue « une nouvelle étape dans le transport de matières premières depuis l’Arctique via la route du Nord, plus courte« .

Source: MOL

Publicité
Publicité