Projet de refonte du concours d’entrée à l’ENSM pour 2015.

La direction de l’ENSM a décidé de communiquer sur la modification du processus de recrutement des élèves en première année de la filière A envisagée pour 2015.

Ce projet de refonte du concours d’entrée à l’ENSM doit auparavant être approuvé par le CA de l’ENSM le 9 décembre 2014, puis par comité spécialisé de la formation professionnelle maritime (CSFPM) en janvier 2015, pour espérer la publication d’un nouvel arrêté en février 2015.

Le concours se déclinera selon le schéma suivant :

  • Étude du dossier scolaire du candidat (préparant ou titulaire d’un bac S ou STI2D). Le dossier scolaire permettra, dans des cas limites d’intégration de porter une appréciation globale sur le candidat, permettant ou non son intégration définitive, permettant de valoriser la capacité du candidat à suivre un enseignement à base largement scientifique et technologique dans l’enseignement supérieur.
  • Prise en compte des notes finales obtenues au bac dans les matières scientifiques (maths et physique), les candidats devant passer un oral de rattrapage au bac n’étant pas admis à l’école.
  • Épreuve écrite de trois heures consistant en la synthèse manuscrite en français d’un texte de 5 ou 6 pages, de caractère maritime, en anglais. Cette épreuve permettra de tester les capacités d’analyse et de synthèse du candidat, pouvant comprendre le cas échéant des termes maritimes.   Elle montrera sa motivation à intégrer l’ENSM. Comme pour l’épreuve actuelle de français, les candidats dont la note est inférieure à 6 sur 20 ne seront pas retenus.
  • Entretien de motivation en français et en anglais devant un jury composé d’enseignants de l’ENSM et de cadres de compagnies maritimes. Cette épreuve, demandée par les armateurs, est essentielle pour appréhender rapidement les capacités du candidat à s’exprimer en anglais ainsi que sa motivation. Compte tenu du nombre élevé de candidats, plusieurs jurys seront nécessaires pour cette épreuve. Afin d’obtenir la plus grande équité entre tous les candidats, une grille de notation sera établie, les résultats seront ensuite harmonisés par le président du jury. Les jurys disposeront du dossier scolaire du candidat. Pour les candidats d’outre-mer, cet entretien se déroulera par visioconférence.

Le classement final sera obtenu par la moyenne des notes obtenues à l’épreuve écrite (coefficient 1), à l’entretien de motivation (coefficient 1) et la moyenne des notes de mathématiques et de physique obtenues au bac (coefficient 1). L’examen du dossier scolaire permettra éventuellement de départager des candidats.

Le planning prévisionnel du concours s’étale du 5 mai 2015, jour de l’épreuve écrite, au 17 juillet 2015 pour la délibération du jury.

Cette refonte marque la volonté de revenir à un concours niveau bac ne nécessitant pas un passage par une classe préparatoire spécifique ou une quelconque autre année d’enseignement supérieur, suite aux remarques du dernier audit de la CTI (Commission des Titres d’Ingénieur).

Le débat est lancé. Nul doute qu’il va s’animer à l’approche du CA de l’ENSM du 9 décembre 2014.

Publicité