SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON :LES 2 NOUVEAUX FERRIES BIENTÔT RECEPTIONNÉS

Les 2 nouveaux ferries de SPM, les NORDET et SUROIT, devraient être réceptionnés le 18 avril prochain, a indiqué hier le Président du Conseil Territorial (CT), Stéphane Lenormand.

Débarqués dans l’archipel le 28 novembre dernier, les 2 navires sont immobilisés depuis dans le port de Saint-Pierre, leur réception ayant été refusée en début d’année par le CT, qui avait émis plusieurs réserves le 4/02. Le constructeur, Damen, avait demandé un délai jusqu’au 31/03 pour répondre aux inquiétudes du CT. Ces inquiétudes semblent maintenant levées et quelques modifications devraient être apportées aux navires, dont la mise en service se fera dans le mois suivant la date de réception (18/04). C’est un impératif pour la desserte de l’archipel car l’actuel navire en service, LE CABESTAN, sera alors retiré du service et quittera les eaux de l’archipel

.

La mise en service des 2 nouveaux navires devra attendre quelques années pour arriver à une exploitation optimale du fait de l’aménagement des terminaux à Saint-Pierre, à Miquelon et dans le port terre-neuvien de Fortune.

A Saint-Pierre, l’appel d’offres pour l’aménagement du quai de la Poste ne sera lancé qu’à la fin du 1er semestre et la réalisation des travaux constituera un gros chantier qui devrait prendre 2 à 3 ans.

A Miquelon, le problème est actuellement loin d’être résolu : une grande partie des usagers du port refuse le projet de rampe flottante qui limiterait l’accès au port intérieur et empêcherait définitivement la mise à quai de gros navires (jusqu’à 120 m de long). Le débat est lancé.

Quant au port de Fortune, l’Autorité portuaire qui le gère ne fait pas preuve de grand enthousiasme pour investir dans de nouvelles installations adaptées à ces 2 navires, malgré la confiance et l’intérêt que les Autorités politiques terre-neuviennes semblent montrer pour ce projet qui pourrait développer le tourisme local. Il est vrai qu’avec un prix du billet actuellement prévu à 73€, les touristes potentiels risquent de rechigner à venir visiter le petit bout de France de l’Atlantique Nord…

Publicité
Publicité