Venise et les paquebots de croisière

Jeune Marine dans son numéro 236 (pages 27-29) posait à son tour le problème de la navigation des paquebots de croisière dans la lagune de Venise et leur passage à proximité du centre historique de la ville.

Afin de montrer sa bonne volonté, l’Association internationale des compagnies de croisière (CLIA) a testé fin août-début septembre 2017 avec un simulateur de navigation, une route alternative via le canal Vittorio Emanuele III, longeant le continent du côté de Marghera. Cette solution nécessiterait de draguer et aménager le canal. Elle obligerait aussi à débarquer les passagers à l’entrée de la lagune, puis de les acheminer sur la Cité des Doges dans de petites embarcations.

« Des contraintes techniques difficiles à gérer » affirme Cédric Rivoire-Perrochat, directeur général de CLIA-France. L’association est sous la pression de l’UNESCO qui demande l’interdiction des navires de croisière à proximité de la ville, requête confortée par le référendum de juin 2017, voté à 98% par les vénitiens.

Les croisiéristes pour leur part, ont restreint l’accès de la lagune aux paquebots de plus de 96.000 Tx et le nombre des passagers attendus en 2017 se limiterait à 1,4 million contre 1,8 million en 2013.

Le problème reste entier. Au gouvernement italien de parler.

Source : Elsa Dicharry, Les Échos, 22 septembre 2017.

Photo DR

 

Publicité