Editorial Jeune Marine N° 225

Nous vivons une époque où le « French bashing » se voudrait de bon ton et semblerait réjouir un certain nombre d’auditeurs ou lecteurs. La rédaction de JEUNE MARINE, a contrario, estime que dans le domaine maritime, la France n’a pas à rougir de ses marins, de ses armateurs, de ses constructeurs navals ; la politique maritime ou plutôt l’absence de politique maritime constitue un autre débat.

Dans ce numéro de rentrée, nous rendons hommage à des figures du monde maritime français : Claude Vidil, co-fondateur de la compagnie Marseille-Fret vient de nous quitter à l’âge de 89 ans ; disparition aussi début septembre, dans sa centième année, d’Étienne Schlumberger, pionnier en matière de transport et stockage du gaz. Que ces hommes au tempérament de pionniers puissent servir d’exemples à nos jeunes générations d’Hydros. Nous pouvons faire confiance à ces derniers : leur implication dans la manifestation Hydrocontest à Lausanne durant l’été montre que les idées innovantes ne manquent pas au sein des élèves de l’ENSM ! La rubrique « PORTRAITS » ne démentira pas mes propos : le cursus Marmar ouvre bien des portes et confirme la pertinence de la formation dispensée dans nos écoles et sa mise en application à bord des navires de commerce.

La Rédaction a souhaité, dans ce numéro de rentrée, vous fournir un dossier « GAZ » consistant : le gaz est omniprésent dans l’actualité en général et l’actualité maritime en particulier. Gaz de schiste américain qui bouleverse l’économie mondiale du gaz et qui va sous peu fournir aux États-Unis leur indépendance énergétique.

Explosion des commandes de VLGC (Very Large Gas Carrier) pour faire face aux demandes de transport de gaz : attention à la possible saturation du marché en 2015 !

GNL utilisé par les navires comme carburant peu polluant pour se mettre en conformité avec les exigences drastiques des nouvelles réglementations MARPOL, le retour d’expérience du capitaine du MS LEOPOLDA en matière de soutage de ce nouveau combustible vous montrera la nécessité de s’adapter à ces nouvelles techniques.

Pour rendre ce dossier « GAZ » plus vivant, Jean-Vincent Dujoncquoy est allé interviewer Jacques Boudet, Président de Geogas, qui nous présente sa compagnie et nous fait partager sa vision du transport maritime du GPL dans un avenir proche. Retour sur images avec un clin d’œil à René Boudet, le père de Jacques, qui fait aussi partie de ces pionniers dans le transport maritime du gaz : fondateur de la célèbre Gazocéan, il sut s’entourer d’ingénieurs animés de ce même élan créateur. Tel Gilbert Fournier, ancien Directeur des chantiers « Ateliers et Constructions du Havre » (ACH), ancien Président de la Chambre Syndicale des Constructeurs de Navires, qui nous livre, du haut de ses 97 ans, moult détails de cette fabuleuse aventure.

Nous espérons que ce dossier vous permettra d’aborder avec plus de sérénité l’arrivée à bord des navires de la technologie GAZ, il vous démontrera surtout la richesse et l’ingéniosité des acteurs de l’industrie maritime française.

Nous vous souhaitons une bonne lecture.

Jacques Mével

Publicité