Galerie Navigants

Premiers embarquements d’élèves… Premiers souvenirs…

 

Traces de marins dans le port de Mindelo ( Cap-Vert). Photos Jean-Baptiste Heuzé.

 

 

Embarquement d’élève à bord de l’Abeille Liberté ( mai 2017). Photos Louis Moutard-Martin.

 

 

Pendant mon premier embarquement, j’ai passé 3 mois à bord d’un vraquier, le Bettys Beauty, avec un équipage multiculturel composé des Philippins, Turcs et Grecs. Les escales duraient en moyenne une semaine et les opérations commerciales au port étaient très intéressantes. J’ai beaucoup appris sur les enjeux de l’exploitation d’un vraquier, et ce fut l’occasion pour moi de découvrir Singapour, la Chine et le Brésil. Photos de Cavit-Ege Tulça publiées dans le JM 241 Janvier/Février 2018

 

 

 

Entre les deux premières années de ma formation, j’ai embarqué à bord du pétrolier Astérion de la Socatra, d’une longueur de 184 mètres. Ce fut l’occasion de naviguer en Mer Noire, et de traverser le Bosphore pour faire route jusqu’en Europe du Nord.
Ensuite, à bord du Bourbon Liberty 221, releveur d’ancres (AHTS) long de 60 mètres, au Gabon, j’ai assisté à la ‘’recharge’’ d’un VLCC via la bouée SBM d’un pétrolier stockeur, et ai participé à une opération d’avitaillement en eau douce.

Photos de Célestin Drouet publiées dans le JM N°242 Mars/Avril 2018

Lors de mon premier embarquement d’élève-officier à bord du Boréal de Ponant, j’ai pu découvrir les particularités de la navigation polaire à travers des régions peu fréquentées par le ‘’’ commun des mortels’’. En route pour le passage du Nord-Ouest, la Terre de Baffin nous a offert ses fjords cachés, avec des paysages sublimes. C’est à travers ce type de navigation, avec un équipage rodé, que j’ai appris les valeurs propres au métier de marin.

Photos de Aymeric Vesin, publiées dans le JM N° 243 Mai/Juin 2018

Premier embarquement en tant qu’élève-officier, à bord du remorqueur d’assistance en haute mer, basé à Boulogne-sur-Mer : l’Abeille Languedoc. Un mois et demi pendant lequel j’ai pu découvrir les bases du métier à travers différentes missions : un exercice d’hélitreuillage, une opération d’assistance en mer à la suite d’une collision, la remise en état des équipements de la passerelle à la suite d’une vague scélérate qui aura fait ‘’exploser’’ un sabord, et enfin, la cale sèche…

Le Second Capitaine fut hélitreuillé à bord du chimiquier Seafrontier suite à la collision de ce dernier avec le vraquier Huayang Endeavour dans le rail descendant du DST du Nord-pas-de-Calais, le 1er juillet 2017.

Deuxième embarquement de 2 mois, sous pavillon étranger, à bord d’un chimiquier de la compagnie Team Tanker managé par V-Ship, le Sichem Iris. Seul Français à bord, nous avons effectué des voyages entre le Maroc, le Portugal et l’Espagne.

Photos de Jean-Baptiste Milhiet publiées dans le JM N°244 juillet/août/septembre 2018

 

 

Publicité
Publicité