De Yamal à Dunkerque, la route du gaz arctique russe atteint son rythme de croisière.( Reportage photos)

Avec plus d’une quinzaine d’escales mensuelles, le terminal LNG Fluxys de Dunkerque a atteint son rythme de croisière.

Le gaz arrive directement du site de  Yamal en Russie, après un transfert ship to ship dans un fjord au nord de la Norvège ou au sein d’un terminal norvégien, en fonction des affrètements et des disponibilités des navires gaziers type Yamal, spécialement conçu pour briser la glace de l’Arctique.

Les opérations de transbordement des cargaisons de gaz russe dans les fjords norvégiens en  ship to ship (STS) permettent de s’affranchir d’installations terrestres, dans des conditions de sécurité dite optimale. Un système de reliquefication partielle  permet une meilleure gestion de l’ébullition pendant les opérations STS, raccourcissant les délais par rapport aux  navires conventionnels. 

 

Toutefois, on peut s’interroger sur la sécurité des deux gaziers lors de la manœuvre délicate d’accostage à couple ( voir Time Lapse ci-dessous, filmé à Honningsvåg en Norvège) et sur la tenue du mouillage sur une seule ligne de mouillage ( celle du navire recevant la cargaison), qui n’est pas échantillonnée pour résister lors d’une dégradation des conditions météorologiques aux déplacements cumulés des deux navires .

L’administration Trump engagé dans un bras de fer avec la Russie, fait actuellement pression sur le gouvernement norvégien pour faire arrêter ces transbordements dans les eaux norvégiennes. Ces opérations vont probablement être effectuées dorénavant dans les eaux russes, à proximité du port de Mourmansk.

Le terminal LNG Fluxis de Dunkerque reçoit tout type de navires gaziers, classiques à sphères , type prismatique ou série des Yamal. Voici ces 3 types de gaziers en photos avec la participation des Pilotes de Dunkerque.

L’Artic Lady, gazier à cuves sphériques, turbinard, immatriculé à Hammerfest, est affrété pour deux ans par TOTAL. Il vient livrer une cargaison de gaz provenant de Yamal, après un transbordement à quai  en Norvège.

Le Bristish Sapphire, gazier à cuves prismatiques à membrane, propulsé par un moteur dual gaz, a livré une cargaison de gaz également de Yamal, récupérée lors d’une opération STS à Honningsvåg en Norvège. Immatriculé à l’ile de Man il mesure 288 m par 44 m.

L’Edouard Toll, gazier de type Yamal a qu’en à lui livré directement une cargaison de gaz chargé sur le site de Yamal.

 

Le terminal méthanier de Dunkerque est détenu et exploité par Dunkerque LNG, une entreprise détenue à 61% par un consortium composé du groupe d’infrastructures de gaz Fluxys, Axa Investment Managers – Real Assets, agissant pour le compte de ses clients, et Crédit Agricole Assurances, et détenue à 39% par un consortium d’investisseurs coréens mené par IPM Group en coopération avec Samsung Asset Management.

Le terminal méthanier de Dunkerque a une capacité annuelle de regazéification de 13 milliards de m3 de gaz, soit environ 20 % de la consommation annuelle française et belge de gaz naturel. C’est le 2ème plus important terminal d’Europe continentale, le seul à être directement connecté à 2 marchés, français et belge, grâce à 2 canalisations distinctes.

Par JVD pour Jeune Marine

Remerciements aux Pilotes de Dunkerque pour leur aide.

 

 

Publicité
Publicité