Editorial Jeune Marine N° 226

Ce numéro 226 de JEUNE MARINE consacre encore plusieurs de ses pages au monde des glaces avec la relation d’expériences sur le terrain (Claire Vandenhaute toujours en Terre Adélie et Sophie Galvagnon actuellement à bord du brise-glace suédois ODEN) ou d’analyses des risques de la navigation polaire, vues du côté des assureurs maritimes.

Jacques Nougier, que nous vous avions présenté dans JM224, spécialiste des terres australes mais aussi ancien conseiller scientifique de l’ambassade de France au Canada, vous emmène dans l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon pour vous faire découvrir la « French baguette », «l’histoire non résolue d’un très sérieux contentieux maritime et économique qui perdure dans les brumes et les eaux froides de Terre Neuve ».

Retour en métropole où la Direction de l’ENSM souhaiterait faire valider par son Conseil d’Administration du 9 décembre le projet de refonte du concours d’accès à l’ENSM pour la filière A : nous transcrivons dans ces pages l’interview de Monsieur Marendet réalisée par JEUNE MARINE le 6 novembre et diffusée sur notre site internet. Si cette interview retranscrit l’esprit qui anime la Direction de l’ENSM dans ce projet de refonte, il faut souligner que ce dernier évolue au fil des réunions de la Direction avec les différents acteurs du monde maritime, notamment Armateurs de France. La date de bouclage de ce numéro ne nous permet malheureusement pas d’informer nos lecteurs des inéluctables modifications apportées au projet ni des conclusions du CA du 9 décembre : nous invitons en conséquence les internautes à lire les dernières brèves sur notre site.

Un rappel à nos lecteurs, dont certains ont peine à faire le distinguo entre JEUNE MARINE et HSM : l’association JEUNE MARINE a été créée en 1945 dans le cadre d’une Association loi 1901 et la revue (à l’époque quelques pages dactylographiées puis ronéotypées) publiée pour établir un lien entre les élèves et anciens élèves des écoles de la marine marchande. JEUNE MARINE est restée totalement indépendante car entièrement conçue par des rédacteurs bénévoles qui sont pratiquement tous des navigants ou anciens navigants. JEUNE MARINE est liée depuis 1991 à HYDRO SUP’ MARINE par une convention : la revue sert de support de communication à HSM en mettant à sa disposition les pages centrales. JEUNE MARINE & HSM sont des entités totalement autonomes : JEUNE MARINE a ses propres abonnés, HSM fournit la revue à ses adhérents au travers de leur cotisation à l’association. C’est pourquoi l’éventualité d’un rapprochement entre les associations HSM et l’ACOMM/AENSM ne change en rien le mode de fonctionnement de l’équipe rédactionnelle de JEUNE MARINE. Cette dernière entend conserver la maîtrise totale de sa gestion tant éditoriale que financière. Nous publions pratiquement à prix coûtant, grâce au bénévolat des chroniqueurs, et nous avons pu maintenir l’actuel prix de vente grâce au soutien financier de nos quelques annonceurs. La prochaine Assemblée Générale de JEUNE MARINE jugera de la pertinence ou non de réajuster le prix de vente de la revue, qui est de 5€ depuis 2010. HSM rédige ses propres pages que nous intégrons à la revue, dans le cadre d’un accord financier agréé par les deux parties. Depuis plus de 24 ans une parfaite collaboration permet à ces 2 associations de fournir à ses abonnés ou adhérents de l’information maritime et associative mais aussi de perdurer dans un monde éditorial particulièrement chahuté. JEUNE MARINE a fait savoir aux associations qu’elle n’entendait modifier ni son mode de fonctionnement ni sa formule de publication jusqu’à présent plébiscités.

PS : A nos nombreux lecteurs qui nous ont reproché de n’avoir publié dans le dernier numéro que des photos d’élèves de 1ère année à Marseille et Saint-Malo et d’avoir oublié ceux du Havre, nous rappelons qu’il n’y a plus de pilots au cap de la Hève…

Publicité