La compagnie maritime OFW SHIPS prépare une entrée en bourse

Dans un communiqué de presse, la compagnie maritime française OFW SHIPS, opérateur de navires-usines d’embouteillage d’eau, annonce qu’elle prépare à Paris une entrée en bourse prochaine. Financée par ses actionnaires historiques depuis sa création, et après avoir levé près de 3 M€ en 2 ans, la société prévoit d’ouvrir son capital à hauteur de 15% afin d’accélérer son développement pour financer ses deux premiers navires.

Fondée en 2013 par Régis Révilliod, la société alors nommée Ocean Fresh Water, débutait son aventure de conception de navires naviguant dans les eaux internationales avec l’idée de puiser la plus pure source d’eau présente sur la planète : les eaux des profondeurs marines. Les années ont passé, le projet a mûri, l’équipe s’est étoffée : la compagnie maritime, désormais renommée OFW SHIPS, est prête à opérer.

Un concept innovant et éco-responsable 

Grâce à son navire usine d’embouteillage ou Marine Bottling Plant, capable de puiser les eaux pures des profondeurs marines, OFW SHIPS apporte une réponse innovante et responsable à la demande croissante du marché mondial de l’eau en bouteille.

En rupture avec le business modèle du simple transport maritime, mais aussi avec celui des usines d’embouteillage terrestres, OFW SHIPS s’inscrit dans la stratégie européenne et nationale de la croissance bleue. Cette stratégie vise à développer l’activité économique à partir de l’ensemble des ressources qu’offre la mer.

Véritable « bluetech » française, c’est-à-dire société respectant le biotope marin, OFW SHIPS propose de combiner production industrielle et transport à bord d’un Marine Bottling Plant, une révolution dans l’industrie. « Ce nouveau type de navire, mis au point à partir d’un Ro-Ro transformé en navire-usine, confère une grande flexibilité de production et de commercialisation. Les premiers navires produiront plus de 100 millions de litres d’eau en bouteille de qualité supérieure par an », nous confie son président.

Cap sur la bourse

OFW SHIPS déploiera sa flotte de navires qui battront pavillon national sous le Registre International Français (RIF). En tant qu’armateur français, OFW SHIPS tire parti d’un régime fiscal avantageux générant des bénéfices qui accélèreront sa croissance et ses recrutements.

Après une phase de recherche et développement autofinancée, OFW SHIPS accélère. La société a enregistré une commande ferme de deux navires avec une option sur trois autres. Pour en assurer le financement, OFW SHIPS prépare une entrée en bourse.

Chaque navire fonctionnera sur la base de deux équipages, chacun d’environ 50 officiers et marins. À terme, l’entreprise comportera une flotte de cinq navires et emploiera au minimum 500 marins.

 

 
   

 

 

 

 

Publicité