Photo du mois: Hirondelle de la Manche, le retour.

Le 20 avril 2017, la station de pilotage du Havre a réceptionné à Roscoff, l’ Hirondelle de la Manche, une nouvelle pilotine qui vient compléter une flotte de 5 vedettes type ORCA tout temps. D’un gabarit plus compact, cette pilotine de 12,5 mètres de type ST-P 120 IPS est prévue d’assurer le service sur la rade du Havre par beau temps.

Dessinée par l’architecte Pierre Delion du cabinet Archidelion à Nantes, il s’agit d’une coque avec un vé évolutif et deux redans longitudinaux, propulsée par deux moteurs VOLVO de 330 chevaux (VOLVO D6-330) avec une propulsion par pods IPS. La coque et la timonerie (montée sur silent-blocks) sont construites en composites. Construite par le Chantier SIBIRIL TECHNOLOGIES, à Carantec, le principal défi a été d’incorporer tous les appareils dans un espace réduit en respectant l’ergonomie et les normes requises dans le cahier des charges.

En choisissant le nom d’Hirondelle de la Manche, la station de pilotage du Havre rend hommage aux 40 cotres-pilotes du Havre, dont la rapidité et les couleurs, coque noire à pavois blanc leur avaient valu ce surnom de la part des capitaines de navires qu’ils venaient attendre à l’entrée de la Manche au début du 20 ème siècle.

Elle a été baptisée au Havre le 26 juin 2017. Sa marraine est Maylis de Kerangal, romancière, qui a reçu le prix Médicis en 2010 pour son roman Naissance d’un pont et dont deux autres romans ont été portés à l’écran : Corniche Kennedy et Réparer les vivants. Maylis de Kerangal est la fille de Patrick de Kerangal, ancien pilote du Havre.

 

Publicité