RETROPHOTOS 236: Fin de carrière pour le Saint-Roch

Texte Charles-Henri Mercier – Photos Éric Houri

C’est au terme d’une remarquable carrière de 36 ans que le porte-conteneurs/roulier Saint-Roch, contrôlé par CMA CGM a finalement rejoint début juillet les plages d’Alang (Inde), pour démolition. Bien connu des ports français, le Saint-Roch a passé la plus grande partie de sa carrière sur le trafic Nord Europe-COA, d’abord pour le compte de Hoegh-SNO, puis pour Delmas et enfin pour CMA CGM.

houri-delmas-saint-roch-6

Construit en 1980 en Pologne par le chantier Stocznia Gdanska, le Saint-Roch a commencé sa carrière sous le nom de Hoegh Belle pour le compte de l’armement norvégien Leif Hoegh qui avait commandé au même chantier deux autres unités identiques, les Hoegh Bannière et Hoegh Biscay. En 1981, les trois navires sont transférés à la Société Navale de l’Ouest (SNO), filiale française du groupe Leif Hoegh. C’est à cette occasion que le Hoegh Belle devient le Saint-Roch sous  pavillon français. Le Hoegh Biscay devient quant à lui Saint-Romain tandis que le Hoegh Bannière deviendra quelques années plus tard le Saint-Roparzh.

houri-delmas-saint-roch-5

En 1991, alors que le paysage maritime français est en plein bouleversement, avec la prise de contrôle de la SNO et de Delmas Vieljeux par l’entrepreneur Vincent Bolloré, le Saint-Roch et ses deux sister-ships passent sous le contrôle de Delmas. Malgré ce transfert, le Saint-Roch garde son nom «‑SNO‑» alors que les Saint-Romain et Saint-Roparzh deviennent par la suite Romain Delmas et Roland Delmas. Le Saint-Roch gardera d’ailleurs son nom «‑SNO‑» toute sa carrière alors que la marque «‑SNO‑» a elle-même disparu des trafics de ligne régulière.

Le Saint-Roch est resté déployé entre le Nord de l’Europe et la COA jusqu’en 2013, lorsque CMA CGM a décidé de mettre fin à ses activités conro sur cette zone. Transféré en Méditerranée, il est alors redéployé sur une ligne CMA CGM reliant Malte à la Libye où il finira sa carrière.

houri-saint-roch-0021

Le Saint-Roch présentait un port en lourd de 24 200 tonnes, une longueur de 186 mètres et une largeur de 32 mètres. Il pouvait transporter 1 327 EVP et offrait une capacité de 3 300 mètres linéaires. Il était muni d’une impressionnante rampe roro d’une capacité de 350 tonnes située sur son arrière tribord.

Publicité
Publicité