RETROPHOTOS 237: L’ex-Delphine Delmas à la casse

L’ancien Delphine Delmas, exploité depuis 2011 sous le nom de King Phoenix par la Nanjing King Ship Management de Hong Kong a été vendu récemment à la démolition. Il est arrivé à Gadani Beach (Pakistan) le 17 juillet.

Le King Phoenix, ex-Delphine Delmas était l’unique survivant d’une série de quatre grumiers-porte-conteneurs construits pour Delmas en 1986, sous les noms de Adeline Delmas, Blandine Delmas, Caroline Delmas et Delphine Delmas. Sa vente à la démolition fait suite à celle des King Grace (ex-Adeline Delmas), King Pride (ex-Blandine Delmas) et King Spirit (ex-Caroline Delmas), qui ont rejoint les plages d’Alang (Inde) au printemps dernier.

Le King Phoenix, ex-Delphine Delmas et ses trois « sister-ships  » étaient des navires de type « conbulk » capables de charger aussi bien des conteneurs (capacité de 933 EVP) que du vrac et des marchandises en breakbulk ainsi que des grumes. Ils étaient issus de deux chantiers de construction différents, « 3 Maj » à Rijeka pour les Adeline et Delphine, et les Chantiers de l’Atlantique à St-Nazaire pour les Blandine et Caroline. En 1996, leur vocation « multi-purpose » avait été confortée avec l’installation de tweendecks amovibles, permettant un plus grand compartimentage des cales.

Les quatre navires ont passé toute leur carrière française sur les liaisons Nord Europe-COA de Delmas, transportant inlassablement conteneurs et lots de vracs alimentaires à la descente vers l’Afrique et grumes au retour. Clients assidus des ports français, en particulier Rouen, Honfleur, Dunkerque et La Rochelle, ces navires ont marqué leur époque, en permettant à Delmas d’offrir un service breakbulk complémentaire à ses lignes conteneurs et roro.

Leur destin bascule toutefois en 2011. Delmas, devenu entretemps filiale de CMA CGM, peine à poursuivre l’exploitation de ces quatre navires, qui ne trouvent plus leur place au sein d’un groupe misant sur le « tout conteneur ». Leur vente est ainsi décidée, et conclue avec la Nanjing King Ship Management Co, un armateur basé à Hong Kong, actif sur les marches breakbulk en Asie. C’est une toute nouvelle carrière qui commence alors pour ces navires, bien loin des eaux européennes et africaines.

L’ex-Delphine Delmas et ses trois « sœurs » présentaient un port en lourd de 33  500 tonnes, une longueur de 176 mètres pour une largeur de 30 mètres. La manutention était assurée par un ensemble de deux grues de 40 tonnes et trois de 25 tonnes.

Publicité
Publicité