Actualité MaritimeBrèves

Nouvelle génération sur la Guyane

Les deux premiers porte-conteneurs de la nouvelle série « Guyanamax », le Douce France et le CMA CGM Kourou, ont effectué leur escale inaugurale au Havre respectivement le 2 et le 17 mars.  Construits par le chantier chinois Jiangsu Yangzijiang, ils sont spécialement dimensionnés pour la desserte du port de Dégrad des Cannes avec une longueur de 190 mètres, une largeur de 30,40 mètres, un port en lourd de 26 700 tonnes et une capacité de 2 200 EVP (dont 600 prises frigo). Leur itinéraire régulier comprend des escales à Algésiras, Londres, Rotterdam, Le Havre, Saint Martin, Port of Spain, Dégrad des Cannes, Vila do Conde, Fortaleza, Natal et de nouveau Algesiras. Le troisième navire de cette série, le CMA CGM Sinnamary, lancé le 18 décembre 2019, est en achèvement. 

CMA CGM Kourou © Eric Houri
CMA CGM Kourou © Eric Houri

Le Douce France succède sur la ligne au Marfret Marajo. Quant au CMA CGM Kourou, il remplace le singapourien CMA CGM Brazil (2 339 EVP) affrété depuis 2016, qui a repris en mars son nom d’origine, Mathilde Schulte, mais reste affrété par CMA CGM sur la « Panama Direct Line » desservant notamment Tahiti, la Nouvelle-Calédonie et l’Australie.

La Guyane est desservie au départ du secteur Mer du Nord – Manche –Atlantique depuis des décennies par la Transat et ses héritières, la Compagnie générale maritime et CMA CGM. C’est le port de Cayenne qui est touché jusqu’à son remplacement en 1974 par Dégrad des Cannes, mais aussi Saint-Laurent-du-Maroni. Les navires sont pris dans la flotte parmi ceux dont les dimensions sont compatibles avec les ports guyanais (par exemple les Ville de Montréal et Ville de Québec entre 1963 et 1968) ou sont affrétés. 

Marfret (Marseille-Fret jusqu’en 1987), de son côté, commence à desservir la Guyane en 1980 en extension de sa nouvelle ligne entre Rouen et les Antilles françaises, puis touche le Nord Brésil (Belem à l’origine) après Dégrad des Cannes à partir de 1990. Parmi les navires de Marfret ayant fréquenté la Guyane figurent le Douce France III, l’Antilles (plus tard renommé Saint Pierre), les rouliers porte-conteneurs Guyane et Evening Star ou encore le Carrymar. Depuis 1995, un accord avec la CGM (continué avec CMA CGM) permet un échange d’espaces sur les Antilles, la Guyane et le Nord Brésil. Comme la CGM, Marfret utilise d’abord sur la Guyane principalement des affrétés, tel le Marfret Normandie, ex-Maria Rickmers (1 162 EVP) de 2002 à 2008, et investit dans un navire en propriété en 2004, le Marfret Douce France (1 201EVP).

Longtemps desservie par une flotte hétérogène, la ligne de Guyane reçoit en 2007 une première génération de navires spécialement conçus pour cette liaison, les CMA CGM Aristote, CMA CGM Herodote, CMA CGM Homere, CMA CGM Platon, Marfret Guyane et Marfret Marajo. D’une capacité de 1 713 EVP, ils mesurent 170 mètres de long et 27,20 mètres de large. Ils ont été construits par Hyundai Heavy Industries, à Ulsan, sauf les Aristote et Platon sortis du chantier Hyundai Samho, de Mopko. A noter que le Marfret Marajo a en fait débuté sa carrière sur la ligne Méditerranée-Antilles et n’a rejoint celle de Guyane qu’en 2011, ce qui a permis la vente l’année suivante du Marfret Douce France devenu le turc Matilde A. à l’armement Arkas (il est actuellement en ligne entre la Turquie et l’Algérie).

CMA CGM Kourou © Eric Houri

De cette série, seul reste en service pour le moment sur la Guyane et le Nord Brésil le Marfret Guyane. Les CMA CGM Aristote et CMA CGM Herodote travaillent actuellement en Méditerranée. Le CMA CGM Homere est affecté au « Wazzan service » de CMA CGM entre Algesiras, Tanger Med, Nouadhibou, Banjul, Nouakchott, Las Palmas et retour ; le CMA CGM Platon assure la fonction de feeder entre Pointe-Noire et Douala et le Marfret Marajo vient de rejoindre le « Wazzan service » de CMA CGM.

Une nouvelle série de trois porte-conteneurs de 2 140 EVP, longs de 190,10 mètres et larges de 30 mètres, rejoint la flotte CMA CGM en 2015. Sortis du chantier Huyndai Mipo, ils se nomment CMA CGM Cayenne, CMA CGM Marseille et CMA CGM Saint Laurent et se substituent à la série des Aristote. L’affrété CMA CGM Brazil vient en complément début 2016. Le trio de 2015 reste en ligne aux côtés de la troisième génération en cours de déploiement (CMA CGM Kourou, Douce France et CMA CGM Sinnamary).  

 Gérard CORNIER

Afficher plus

Nos abonnés lisent aussi...

Bouton retour en haut de la page