Actualité MaritimeArmementsBrèves

Ponant, les sisterships rencontrent le Commandant Charcot à Gibraltar

Les Lyrial, Boreal et Austral arrivant à Marseille, vus des bureaux CMV France © Clément MOUSSET
Les Lyrial, Boréal et Austral arrivant à Marseille, vus des bureaux CMV France © Clément Mousset

À l’instar de la plupart des compagnies de croisière autour du monde en ce moment, Ponant a suspendu ses voyages d’ici à la fin de la crise sanitaire du COVID-19. Si certains des dix navires de l’armateur marseillaise sont désarmés dans la région où ils naviguaient alors, la moitié de la flotte est de retour dans les ports de métropole en attendant des jours plus cléments. Du fait de leur petite taille, de leur pavillon et de leur marché, les navires Ponant ne sont pas concernés par l’annonce de la CDC (haute autorité sanitaire des États-Unis, qui a ordonné une suspension d’exploitation pour les croisières américaines jusqu’à début juillet) : d’après son site, la compagnie pourrait reprendre son activité dès la fin du confinement, mi-mai.

En attendant, presque la moitié de la flotte est de retour ou en route vers l’Hexagone. Les Austral, Lyrial et Boréal ont fait une arrivée remarquée hier matin dans la cité phocéenne. Alors que les paquebots de plus grande taille désarmés à Marseille (Aidasol, Europa 2 et Costa Smeralda) ont pris les quais habituels situés à l’Estaque, les trois jumeaux de la compagnie marseillaise ont pu s’amarrer entre le J4 et la Joliette. De leur côté, les Dumont d’Urville et Champlain sont actuellement en route vers Saint-Malo, on devrait les y voir d’ici une dizaine de jours.

À Gibraltar : le Commandant Charcot devant les Boréal, Lyrial et Austral © Studio PONANT
À Gibraltar : le Commandant Charcot devant les Boréal, Lyrial et Austral © Studio PONANT

Mais ce transit à vide vers l’Hexagone présentait une opportunité rêvée pour la flotte. Le Commandant Charcot a entamé son transit entre le chantier de Vard de Tulcea (Roumanie) vers celui de Søviskes (Norvège) : la coque du futur brise-glaces de Ponant étant terminée, les chantiers norvégiens vont maintenant débuter les emménagements. Le dernier-né de la compagnie a rencontré aux portes de la Méditerranée ses trois aînés faisant route vers Marseille. Via un parfait synchronisme, le Commandant Charcot a été rejoint des Austral, Boréal et Lyrial dans le Détroit de Gibraltar : une rencontre hautement symbolique entre deux générations de la flotte, alors que le Boréal, aîné des trois navires, fête cette année ses dix ans.

Le Commandant Charcot est livrable dans tout juste un an. Aujourd’hui avec neuf navires en exploitation et trois en commande, Ponant s’affirme parmi les leaders mondiaux de la croisière d’expédition. Son Président et Fondateur Jean-Emmanuel Sauvée vient de succéder à Jean-Marc Roué à la barre d’Armateurs de France : un véritable aboutissement pour celui qui a fondé sa compagnie de croisière à 23 ans, tout juste sorti de l’hydro.

Mathieu Burnel

 


©Studio PONANT

 

Tags
Afficher plus

Nos abonnés lisent aussi...

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer