BrèvesPorts

Port de Sète : « Un projet stratégique 2021-2025, pour un après différent de l’avant »

Source : Communiqué de presse Port de Sète

Le Port de Sète en ordre de marche pour la relance et pour « un après différent de l’avant »

Le Conseil d’Administration du Port de Sète Sud de France s’est réuni, ce lundi 15 juin à la Maison Régionale de la Mer, sous la présidence de Jean-Claude GAYSSOT Président du Port de Sète – Sud de France.

Dès l’ouverture de la séance, Jean-Claude GAYSSOT a tenu à remercier la Région à travers son 1er Vice-Président Didier CODORNIOU présent au Conseil d’Administration, l’ensemble des acteurs portuaires sétois et le personnel Port Sud de France pour leur mobilisation et leur coordination dès les premiers jours de la crise sanitaire. L’engagement de tous, le port, les pilotes, le remorquage, le lamanage, la capitainerie, la PAF, les douanes, les services vétérinaires, les grutiers, les manutentionnaires, les dockers, les transitaires, les administratifs, les agents de plaisance, les transporteurs, les pêcheurs, les mareyeurs, les agents de la criée a permis d’adapter très rapidement les pratiques pour la continuité des activités. La mise en oeuvre des mesures sanitaires indispensables a évité la propagation du Covid-19.

Le Port de Sète a assumé ses responsabilités en tant que soutien « au front » dans cette crise, et a démontré sa capacité d’adaptation et d’organisation pour répondre collectivement aux besoins de tous. Jean-Claude GAYSSOT a souhaité insister sur l’impact de cette crise sanitaire et économique qui touche toutes les activités liées au commerce international. La biodiversité et les ports doivent être au centre d’une réflexion en faveur d’une croissance durable d’un type nouveau;

« c’est d’ailleurs le sens même de notre projet stratégique 2021-2025, pour un après différent de l’avant ».

Olivier Carmes, Directeur Général du Port, a poursuivi en rappelant les conséquences de la crise sanitaire sur les activités du Port de Sète-Frontignan.

La crise sanitaire ; un lourd impact pour le port de Sète-Frontignan.

Sur l’ensemble de la période de confinement, le pôle Pêche a vu son activité diminuer de 20%, avec un retour à une activité normale à partir du 11 mai. C’est l’activité Commerce qui a été le plus impactée avec une diminution jusqu’à 70% de ses escales au pic de la crise. Les filières commerciales qui ont été les plus touchées, sont la filière passagers avec l’arrêt des lignes régulières ferry mais aussi l’arrêt de l’activité croisière qui aurait dû débuter à Sète en avril. La crise sanitaire a aussi touché de plein fouet la filière automobile et la filière des produits pétroliers. La polyvalence des trafics qui a toujours été un atout majeur pour le Port de Sète a permis d’amortir le choc et d’opérer une reprise des escales dès la mi-mai.

L’objectif : Rester compétitif en maintenant les investissements de production

Le Conseil d’Administration a étudié le schéma financier défini par le port pour s’adapter à l’après crise économique et, notamment, le lancement d’un emprunt de 3,5 M€ et le recours à une ligne de trésorerie. L’objectif prioritaire pour la sortie de la crise est de pouvoir maintenir les investissements productifs, dont l’acquisition d’une nouvelle grue sur rail de grande capacité initialement prévue. La concurrence entre ports européens risque d’être encore plus vive dans ce contexte, il est donc important que le port de Sète poursuive la modernisation de ses outils de manutention. La Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, Autorité portuaire, accompagnera le Port de Sète-Sud de France dans ses efforts financiers, en supprimant les charges de dragage annuelles et de loyer. Le Port de Sète, de son côté, a décidé de reporter les échéances des redevances domaniales pour la période de mars à juin 2020.

Une stratégie tournée vers l’innovation et les enjeux de la transition écologique

Après les votes des solutions à adopter pour sortir de la crise économique, le Conseil d’Administration a confirmé sa volonté de poursuivre les orientations du projet tratégique 2021-2025 soutenue par la politique de Carole DELGA. Ce projet poursuit sa politique de développement qui s’inscrit dans le « Green New Deal » de la Région avec un objectif devenu prioritaire, celui de répondre aux enjeux environnementaux. La stratégie « Smart & Green Port » du projet stratégique intègre les ambitions technologiques et environnementales de ces prochaines années.

Sur la période citée, le port de Sète a pour ambition de se doter des dispositifs suivants:

  • Le branchement à quai des navires pendant leurs escales,
  • La production d’énergie à quai pour les navires sur la base d’une solution hydrogène,
  • Le développement du report intermodal avec la construction d’une nouvelle plateforme ferroviaire,
  • L’intégration paysagère de nos espaces portuaires.

Le port de Sète-Frontignan, avec le soutien financier sans faille de la Région, est mobilisé au côté de la communauté portuaire dans le plan d’urgence, les mesures de prévention du COVID-19 comme dans le plan de relance et de transformation, pour limiter l’impact de la crise économique, maintenir la dynamique engagée et adapter son développement aux nouveaux enjeux environnementaux.

Source
Communiqué de presse Port de Sète
Afficher plus

Nos abonnés lisent aussi...

Bouton retour en haut de la page