Actualité MaritimeBrèvesVie à bord

L’AFCAN envoie sa piqûre de rappel

Lettre à Madame Annick GIRARDIN, Ministre de la Mer

Pierre BLANCHARD, Président de l’AFCAN Association Française des Capitaines de Navires envoi son rappel à Madame la Ministre de le Mer.

En voici le contenu, mais vous pouvez télécharger le courrier en cliquant ICI

 

« Madame la Ministre,

Au cours de cette crise du Covid-19, la situation des marins s’améliore trop lentement. L’arrivée des vaccins pourrait simplifier grandement les relèves. Paradoxalement, elle pourrait cependant compliquer aussi la vie de nombreux marins. En effet, une fois la majorité des populations vaccinée, il est fort probable que les transports aériens ne seront accessibles qu’aux personnes vaccinées. Cela risque donc de compliquer une fois de plus le rapatriement des marins qui étaient en mer lors de la période de vaccination.

Aussi pour faciliter les relèves deux points nous paraissent essentiels :

  1.  intégrer les marins à la liste des personnes à vacciner en priorité.
  2.  s’assurer que les marins qui étaient en mer et n’ont pas pu être vaccinés puissent tout de même rejoindre leur foyer, avec un protocole similaire à celui actuellement en vigueur : corridor sanitaire, test PCR, etc…

Pour le premier point, plusieurs raisons plaident en faveur d’une priorité des marins dans l’accès aux vaccins, premièrement le caractère essentiel de leur mission, maintes fois déclaré et qui doit se traduire dans les actes, deuxièmement, les difficultés de la relève pour un marin non vacciné qui seront grandissantes au fur et à mesure de la vaccination des populations, enfin le fait qu’il peut être compliqué pour un marin d’être présent à terre pour deux injections espacées de plusieurs semaines et que cela peut également amener des décalages de relèves en attendant que les embarquants subissent les deux injections.

Les marins ont souffert pendant cette crise et certains souffrent encore. Chaque semaine perdue amène encore plus de fatigue physique et psychique à ceux qui ne peuvent pas débarquer. Cela met les navires en situation de risque sérieux et amène les capitaines à devoir gérer des situations très difficiles.

Ces raisons nous incitent donc à vous demander de tout mettre en œuvre pour que les marins aient accès aux vaccins le plus rapidement possible.

Je vous prie, Madame la Ministre, de croire en mes sentiments distingués

Commandant Pierre Blanchard,
Président de l’AFCAN« 

 

Afficher plus

Nos abonnés lisent aussi...

Bouton retour en haut de la page