Actualité MaritimeBrèvesPorts

Un nettoyage du plan d’eau 100% électrique au port de Sète

Le nouveau projet stratégique 2021-2025 du Port de Sète – Sud de France place l’axe du verdissement des activités portuaires comme l’objectif prioritaire, permettant de répondre aux enjeux environnementaux d’aujourd’hui, tels que la transition énergétique, l’écologie industrielle, l’intégration paysagère et la gestion des impacts. La transition énergétique et la maitrise des impacts sur l’environnement s’opèrent tous les jours et à tous les niveaux. Portées au quotidien par Carole DELGA Présidente de la région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, par les salariés du Port, et par l’ensemble de la communauté portuaire, le Port de Sète – Frontignan a décidé d’élargir sa démarche en testant des navires nettoyeurs de nouvelle génération.

Le Port de Sète – Sud de France qui a reçu le 3 juin dernier le 1er prix de la Transition Energétique Maritime (TEM 2020), souhaite tester pendant la période estivale deux éco navires afin de développer de nouveaux services environnementaux.

Des mises à l’essai pendant la période estivale pour une solution optimale

Tout changement, surtout au niveau énergétique et écologique prend du temps, le Port de Sète-Frontignan a travaillé depuis de nombreuses années pour sensibiliser, et faire adopter les écogestes à la communauté portuaire.
Aujourd’hui le Port de Sète – Sud de France va plus loin dans sa démarche en allant directement à leur rencontre sur le plan d’eau.

De par sa configuration, le port est le réceptacle d’un large bassin versant et voit transiter dans ses canaux des déchets de diverses provenances. Ainsi l’ensemble des actions du Port de Sète-Frontignan permet la protection des zones sensibles que sont la mer, la zone halieutiques de Frontignan et l’étang de Thau. Les tests de ces navires nettoyeurs sont essentiels afin de définir nos besoins en termes de dépollution maritime.

Notre objectif étant de déterminer les solutions techniques et organisationnelles les plus adaptées aux besoins du Port de Sète-Frontignan.
Les tests seront effectués de juin à septembre, par différents moyens afin préciser les besoins des usagers. Cette phase de test est primordiale afin d’orienter les choix de Port Sud de France pour les prochaines années, vis-à-vis de la qualité environnementale et de la lutte contre la pollution.

Les principaux objectifs poursuivis sont les suivants :
– Améliorer nos dispositifs existants en matière de lutte anti-pollution,
– Améliorer durablement la qualité des eaux du port et améliorer nos temps de
réactions face aux incidents,
– Permettre aux usagers du port, plaisanciers comme pêcheurs d’éliminer avec une
plus grande facilité leurs déchets incluant eaux grises, noires et eaux de cale
stockées à bord, sans avoir à se déplacer, (ce service sera gratuit cette année)
– Systématiser les bonnes pratiques environnementales des usagers du port.

C’est ainsi que deux prestataires ont été choisis et auront 4 missions principales à
remplir :
– L’entretien du plan d’eau urbain par le nettoyage les macrodéchets flottants,
– La collecte des déchets solides et liquides (eaux grises, eaux noires et eaux de
cales) auprès de bateaux de plaisance et de pêche (eaux de cale) stationnés dans
le port,
– Compléter les dispositifs existants en matière de lutte anti-pollution,
– Sensibiliser tous les usagers aux bonnes pratiques et à la protection de
l’environnement marin.

Le Périmètre d’action

Les prestations sont concentrées aux plans d’eau urbains des ports de plaisance, de pêche et de commerce du Port de Sète-Frontignan. Les interventions ont été établies en fonction des besoins saisonniers, on parle de moyenne saison pour les mois de juin et septembre et de haute saison pour les mois de juillet et d’aout. Les fréquences de sorties sont de trois fois par semaine en moyenne saison, et un passage quotidien est planifiée en haute saison.

Depuis le 1 juin et jusqu’au 31 juillet, le ‘Waste Cleaner 66’ a débuté ses rondes de nettoyage, c’est un navire de la société française EFFINOR SEA CLEANER à propulsion électrique, exploité par la société de lamanage de Sète.

La prestation de test se poursuivra ensuite d’aout à septembre par la société Ulysse Services Maritimes avec la mise en exploitation du navire de la société ECOTANK.

Les prestations de pompages se feront sur rendez-vous pris directement auprès des
sociétés.

Source : CP Port de Sète Sud de France

Afficher plus

Nos abonnés lisent aussi...

Bouton retour en haut de la page