ÉvènementJeune Marine N°274

Célébration des 30 ans de CERES

Une journée inoubliable au Château de Fontenay

Le 20 juin dernier, sous un soleil éclatant dans le cadre enchanteur de la ferme du Château de Fontenay, la société de recherches sous-marines CERES a célébré ses trente ans d’existence. Cet événement marquant a été honoré par la présence du Préfet Maritime de la Manche et de la Manche du Nord, le Vice-Amiral d’Escadre Marc Veran qui patronnait l’évènement, lors d’un cocktail champêtre.

C’était l’occasion parfaite pour revenir sur trois décennies de passion, de défis et d’innovations.

Un Programme Riche en Émotions

La cérémonie a débuté avec une conférence captivante de Bertrand Sciboz, qui a exposé les missions spécifiques de recherche des épaves du débarquement. Bertrand a ainsi a évoqué les liens étroits entre CERES, l’US Navy et les médias américains dont National Geographic et History Channel, soulignant ainsi l’importance et la reconnaissance internationale de leur travail. Les invités ont été transportés à travers les profondeurs de la baie de Seine, quelques jours après les commémorations du 80anniversaire du débarquement allié, dans un récit ponctué d’anecdotes humaines et émouvantes.

Bertrand a également souligné l’engagement de la Préfecture maritime de la Manche dans les actions de recherche et d’identification des épaves de guerre. Parmi les moments forts, il a rappelé la cérémonie émouvante sur l’épave de l’USS Corry, où le patrouilleur Pluvier avait transporté les trois derniers survivants et leurs familles, ainsi que les déclarations de destructions de dizaines de tonnes d’explosifs par les plongeurs démineurs.

La remontée de la dernière hélice de char amphibie pour la gendarmerie maritime a également été évoquée, illustrant la diversité et la complexité des missions de CERES.

Bertrand Sciboz entouré de Guillaume Launey et de Marie Sciboz © CERES

Interventions et Témoignages

Plus de 150 personnes ont assisté à cette conférence, suivie d’une intervention chaleureuse du Préfet Maritime. Celui-ci a rappelé les relations historiques entre CERES et la préfecture maritime, en soulignant l’action de l’État en mer, représentée par Denis Mehnert, administrateur général des Affaires maritimes. Le Préfet Maritime a également mis en lumière la collaboration étroite et fructueuse entre CERES et les services de l’État, qui a permis de réaliser de nombreuses missions cruciales pour la sécurité et la connaissance des fonds marins.

Intervention du Vice Amiral d’Escadre Marc Veran, Préfet Maritime de la Manche et de la Mer du Nord © CERES

David Margueritte, vice-président de la Région et président de la Communauté d’agglomération du Cotentin, a ensuite pris la parole pour exprimer « la fierté que représente CERES pour le Cotentin et la région Normandie ». Il a salué le rôle clé de CERES dans la valorisation maritime de la région, ainsi que son impact positif sur l’économie locale et bien évidement l’Economie Bleue ».

C’est Delphine Lefrançois, de Normandie Maritime, qui a ensuite introduit la nouvelle génération, « la relève » à la tête de CERES, Marie Sciboz et Guillaume Launey.

Si Marie, officier hydrographe à bord de câbliers pendant près d’une dizaine d’années et toujours vérificatrice Green Marine, a vécu au plus proche des aventures CERES, quitte à y participer activement dès son plus jeune âge, Guillaume s’est rappelé dans un instant d’émotions particulier ses premiers stages à CERES et ses premières plongées dans le port de St-Vaast-la-Hougue avant de parcourir le monde et devenir hydrographe réputé et reconnu par ses pairs.

Marie et Guillaume ont partagé leurs expériences et leur vision pour l’avenir de l’entreprise, témoignant de leur engagement à perpétuer l’héritage de CERES, tout en innovant et en explorant de nouvelles opportunités.

Marie Sciboz, CEO de CERES et Guillaume Launey, co-gérant de CERES © CERES

Une Histoire de Passion et d’Innovation

Basée à Montfarville, CERES explore les fonds marins du monde entier depuis trois décennies. Bertrand Sciboz a rappelé les débuts difficiles de cette aventure, perçue à l’époque comme audacieuse voir originale.

D’abord centrée sur la recherche d’épaves et le développement de bases de données pour la pêche et la navigation, l’entreprise a rapidement diversifié ses activités vers la localisation et le relevage d’épaves récentes, d’ancres perdues et d’explosifs immergés. Bertrand a également souligné l’importance de la recherche scientifique et océanographique, devenue une composante essentielle des activités de CERES, grâce à l’implication de Marie et Guillaume.

Grâce à l’utilisation d’outils de haute technologie comme le sonar à balayage latéral, CERES s’est spécialisée dans la cartographie maritime, contribuant notamment aux premiers projets éoliens. L’acquisition de sondeurs multifaisceaux et de magnétomètres, ainsi que de plusieurs navires adaptés, a permis à CERES de développer des missions spécifiques comme la recherche d’explosifs immergés. En 2008, après avoir localisé 1600 mines sous-marines en Nouvelle-Calédonie, CERES a confirmé son expertise, poursuivant ses investigations jusqu’aux lacs suisses. Bertrand Sciboz a souligné que ces succès n’auraient pas été possibles sans le soutien constant des partenaires institutionnels et privés de CERES, qui ont cru en leur vision.

Une Expansion Internationale

CERES envisage déjà une expansion internationale, avec l’ouverture prochaine d’une antenne à Mayotte, où elle a remporté plusieurs appels d’offres pour des études scientifiques et la bathymétrie des zones portuaires locales. Cette expansion témoigne de la reconnaissance de l’expertise de CERES et de sa capacité à mener des projets ambitieux dans des environnements diversifiés. Marie et Guillaume ont également mentionné les opportunités de collaboration avec des institutions et des entreprises locales à Mayotte, visant à renforcer la présence de CERES dans l’océan Indien.

Une reconnaissance des partenaires privés et publics

De nombreux partenaires et acteurs du secteur maritime, tant nationaux qu’internationaux, étaient présents pour célébrer la longévité de CERES. Outre la Préfecture maritime, la division AEM, la Gendarmerie nationale et maritime, les Affaires maritimes, le BEA Mer, la SNSM, la Région Normandie, des représentants des ports de la Manche, du département, d’Intechmer, et de Wista France, dont Marie est un membre actif, ont honoré de leur présence cette journée mémorable.

Les acteurs du secteur maritime © CERES

Ces présences ont non seulement renforcé la portée de l’événement, mais ont également offert de précieuses opportunités de connaissance et de collaboration pour les invités.

L’événement s’est conclu par des échanges enrichissants dans une atmosphère détendue, offrant à tous l’opportunité de rencontrer des acteurs incontournables du secteur maritime dans un cadre exceptionnel. Les invités ont pu profiter d’un cadre magnifique pour discuter de futurs projets et collaborations, tout en célébrant les réalisations passées et présentes de CERES. Ce moment de convivialité a permis de renforcer les liens entre les différents acteurs du secteur maritime et d’envisager ensemble de nouvelles perspectives pour l’avenir.

Cette célébration des 30 ans de CERES restera gravée dans les mémoires comme une journée de reconnaissance et de célébration, marquant un jalon important dans l’histoire de cette entreprise pionnière.

Les témoignages et interventions ont mis en lumière l’impact significatif de CERES sur le domaine de la recherche et de l’expertise sous-marine.

Avec une vision claire pour l’avenir et un engagement renouvelé envers l’innovation et l’excellence, CERES est prête à écrire les prochains chapitres de son histoire.

© CERES

 

CORSICA linea recrute... DES OFFICIERS PONT & MACHINE CORSICA linea recrute... DES OFFICIERS PONT & MACHINE

Nos abonnés lisent aussi...

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page