Actualité MaritimeBrèvesVie à bord

LH Port Center : Conférence COVID : quel impact pour les marins

En présence d'Hubert ARDILLON et Pavel PEREIRA

Le Port Center du Havre a organisé jeudi dernier une conférence sur l’impact considérable et inattendu de la pandémie de Covid-19 sur les marins. Profession essentielle ayant redoublé d’efforts pour assurer la continuité mondiale des échanges, mais à quel prix… Les conséquences multiples d’ordre sociales, psychologiques ou sanitaires ne laisseront pas la profession sans cicatrice si tant est que la plaie se referme….

Revivez dans la vidéo ci-après l’intégralité de la conférence avec comme intervenants Hubert ARDILLON, ancien capitaine, Vice-président de l’AFCAN (Association Française des Capitaines de navires) et président de la CESMA (Confédération des Associations Européennes de Capitaines de Navire) et Pavel PEREIRA, Président de la station de pilotage Le Havre-Fécamp, qui nous ont livré leurs retours d’expériences :

Suite à cette conférence Jeune Marine a recueilli leurs impressions ainsi que leurs commentaires :

Hubert ARDILLON © Eric HOURI DR

Hubert ARDILLON : « Personnellement j’ai beaucoup apprécié les deux parties pilotage. Pavel a su montrer que le pilotage du Havre n’était pas resté « les mains dans les poches » et avait su se mettre de suite au diapason des mesures à prendre pour à la fois continuer le service et prendre les mesures sanitaires nécessaires. Je mesure le travail que cela a du représenter pour adapter un travail si particulier avec les normes à appliquer.

Quant à la manœuvre du Fairway, même si je sais que les pilotes sont préparés à toutes les éventualités, je pense que partir dans de telles conditions, sans être certains de trouver à bord de l’aide pour la conduite et l’amarrage – même en sachant que des membres d’équipage étaient négatifs au covid, cela aurait pu se déclencher soudainement – a démontré que l’entraide entre gens de mer n’était ni un vain mot ni une belle légende.

La seule chose que je regrette, mais devons-nous en être surpris, est l’assistance clairsemée lors de la conférence. Cela prouve, s’il en était besoin, la transparence pour ne pas dire l’invisibilité des gens de mer, même dans une ville portuaire. C’est dommage mais on y est habitué…

De mon côté, il y a une chose que j’avais préparé, mais que je n’ai pas dite (oubli ou distraction de ma part), c’est qu’il y a eu un nombre plus élevé que la normale de marins qui ont déclarés avoir fait leur dernier embarquement pendant cette crise. Et je crois que c’est peut-être cela qui fait pencher négativement la balance dans la gestion de cette crise. Crise probablement encore loin d’être terminée…. »

 

Pavel Pereira, Président Station de Pilotage Le Havre – Fécamp © P. Pereira

Pavel PEREIRA : « J’ai également trouvé la conférence très intéressante.

L’intervention d’Hubert a parfaitement mis en avant les problématiques que rencontrent encore aujourd’hui les marins du monde entier pour embarquer, débarquer, aller à terre ou tout simplement pour se protéger contre le virus. Le lien entre le bord et la terre s’est bien distendu et nous savons comment cela est précieux pour un bon équilibre de l’Homme (avec un grand H).

Cette crise sanitaire a également montré la capacité d’adaptation du pilotage et des services portuaires ainsi que la volonté de toute la communauté portuaire pour trouver ensemble des réponses aux défis journaliers imposés par la crise. Ainsi, nous avons maintenu notre port opérationnel à 100%. »

 

Propos recueillis par Aymeric AVISSE

Afficher plus

Nos abonnés lisent aussi...

Bouton retour en haut de la page