BrèvesCroisièreJeune Marine N°264

CFC : Une nouvelle compagnie de croisière en France

Paris le 06 septembre 2022

À l’Hôtel de la Marine ce matin, l’ambiance est à l’émotion. Ceux qui ont lancé le projet le présentent officiellement : à partir de février 2023, naviguera un paquebot traditionnel, au départ de la France, à l’ambiance francophone à bord, et sous registre Français.

 

On avait évoqué un évènement majeur dans la croisière francophone : c’est peu dire. Aux autres compagnies présentes sur le marché, Clément Mousset et Cédric Rivoire-Perrochat le disent avec assurance et sérénité : « nous ne sommes pas en concurrence, nous proposons un programme complètement différent ».

Le duo qui avait vu leur jeune compagnie de croisière en 2019 mis à terre par le Covid-19 réitèrent,  cette fois à leur propre nom. Ce matin était officiellement lancée la Compagnie Française de Croisières ou CFC. Les premières croisières auront lieu à partir de février 2023, au départ de Marseille et du Havre. Des itinéraires de sept à quinze jours, en départ systématique de l’Hexagone, du Cap Nord à Israël en passant par les Canaries. L’hiver, le navire proposera des longs voyages : à commencer, de janvier à mai 2024, par un tour d’Afrique.

 

CFC arme le Renaissance, ex-Maasdam de Holland America : un paquebot de taille moyenne destiné à un marché premium, à mi-chemin entre les croisières les plus accessibles (Costa, MSC) et de grand luxe (Ponant). Il a été lancé en 1993 avec trois sisterships : parmi eux, lLong de 220 mètres, le Renaissance pourra accueillir 1 100 passagers. Il a profité d’un arrêt technique majeur en 2018, avant tout consacré aux enjeux environnementaux, alors destiné à passer une saison en Alaska : le navire est de fait équipé de scrubbers, de SCR et configuré pour une escale zéro émission (branchement à quai). Parmi les navires désarmés au plus fort de la pandémie, nombreux avaient été surpris qu’il n’ait pas été repris par son armateur néerlandais.

 

La MAASDAM en escale à Cherbourg en 2008 © Mathieu BURNEL DR

Pour des passionnés par les paquebots depuis leur adolescence, ce 6 septembre incarne l’aboutissement d’un rêve à peine envisageable il y a encore quelques années de cela. La compagnie incarne elle-même, d’ailleurs cette passion pour les passagers au long cours. À commencer par son nom d’ailleurs : CFC n’est autre que le nom administratif des légendaires Croisières Paquet si chères aux voyageurs des années 70-80. À bord, une attention spéciale est portée au voyage lui-même : hors urgence, une seule annonce sera destinée aux passagers, pour un point de navigation chaque midi. Dans la bibliothèque (et même dans celle des suites) seront disponibles des ouvrages expliquant la navigation, d’autres consacrés aux régions et ports visités.

 

Et à compagnie française… navire français. Cédric et Clément ont dévoilé ce matin le pavillon du Renaissance, immatriculé à Marseille (RIF). Le navire sera complètement francophone, tout membre d’équipage en contact avec les passagers en priorité. Côté pont et machine, la gestion de l’équipage a été confiée au groupe CMI Management, comptant parmi les leaders du secteur. Note pour les intéressés, les opportunités seront publiées en direct sur la page LinkedIn de la compagnie CFC.

Dossier Conférence de Presse : ICI

Mathieu BURNEL

CORSICA linea recrute... Rejoignez l'aventure ! CORSICA linea recrute... Rejoignez l'aventure !

Nos abonnés lisent aussi...

Bouton retour en haut de la page