Brèves

Armateurs De France remet son Trophée de la Charte Bleue aux Marins

Ce mardi 13 avril 2021, Armateurs de France a symboliquement remis le Trophée 2021 de la Charte Bleue à la communauté des marins, saluant ainsi leur courage et leur engagement sans faille malgré les difficultés engendrées par la crise sanitaire.

 

Chaque année, le Trophée de la Charte Bleue récompense une compagnie maritime ayant contribué à un ou plusieurs aspects du développement durable – économique, social, environnemental. Compte tenu du caractère exceptionnel de l’année 2020 et de ce 1er semestre 2021, marqués par la crise de la Covid-19, Armateurs de France dédie le Trophée 2021 de la Charte Bleue aux équipages.

 

Jean-Emmanuel SAUVEE © AA DR

« À circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles ! Depuis plus d’un an nos marins, ces travailleurs essentiels, sont confrontés à des conditions de travail très difficiles. Efficacement structurée en temps normal, l’organisation des relèves d’équipage est fortement perturbée par les contraintes sanitaires. Au final, cela se traduit par l’allongement des temps d’embarquement d’un grand nombre d’entre eux. Ils ont été jusqu’à 400 000 à être bloqués ! Malgré de lourdes conséquences sur leur vie privée et professionnelle, ces héros de notre quotidien continuent à servir la logistique et l’économie mondiale. Nous leur dédions donc le Trophée de la Charte Bleue, symbole de notre soutien et de notre reconnaissance. »

Jean-Emmanuel Sauvée, Président d’Armateurs de France

 

Pour concrétiser cet hommage, Armateurs de France fait un don à la Fédération Nationale des Associations d’Accueil des Marins (FNAAM) et offre ainsi 500 cartes de téléphone qui seront remises aux marins par les Seamen’s club français.

Son action ne s’arrête pas là. L’organisation professionnelle continue de se battre pour lever les obstacles, encore nombreux, aux relèves d’équipage, et notamment pour que les marins aient un accès prioritaire aux vaccins. Concernant cette question, la France doit ouvrir la voie afin d’entraîner les pays du monde entier car la résolution de cette crise ne peut être qu’internationale.

Source CP AdF

Afficher plus

Nos abonnés lisent aussi...

Bouton retour en haut de la page