Brèves

Le havre : élection du nouveau bural

Lundi 12 avril, l’hydro du Havre élisait son nouveau Bural : la victoire revient à une liste composée par les étudiants de deuxième année, en formation pont internationale (OCQPI). Et c’est une première pour l’école havraise : à sa tête Maxence Pitraye, un Grand Mât féminin. Elle a accepté de présenter l’équipe et ses projets pour Jeune Marine :

“Cela fait maintenant trois ans que j’étudie à l’hydro. En prépa j’ai eu la chance de découvrir avec beaucoup d’intérêts les traditions de l’école, le gala des officiers, la course des baignoires et les chorales. Tout cela bien orchestré par le Grand Mât de l’époque.

J’ai adhéré de suite à l’esprit Marine Marchande et eu envie de m’impliquer dans le Bural. Cette année, j’ai occupé le poste de secrétaire où j’ai pu observer et en apprendre davantage sur l’organisation d’une telle association, et puis j’ai décidé de me lancer, soutenue par une bonne équipe.

Nous sommes motivés et fiers de prendre la relève, de préparer, organiser et encadrer les futurs événements qui rythmeront l’année scolaire, dans le respect de la tradition maritime. En 61 ans d’existence au Havre, notre école a pour la première fois un grand mât féminin, et je suis très honorée d’occuper ce poste. Notre équipe est composée de trois filles, je suis contente de partager cela avec elles.

Notre but cette année sera de retrouver nos traditions un peu oubliées avec la crise sanitaire et de les perpétuer. Faire découvrir ou redécouvrir aux élèves ce qu’est l’esprit MarMar, ce qui fait vivre, connaître et vibrer l’école. Nous nous occuperons dès le mois d’octobre de la vente et du baptême des pilots actuels puis des intégrations. Nous aimerions par la suite organiser une course des baignoires, absente depuis trois ans au Havre. C’est un événement qui renforce la cohésion entre les promos, un moment de partage qui restera un bon souvenir de nos années d’étudiants.

Nous avons hâte de commencer à prévoir des événements et espérons que la crise sanitaire nous laisse tranquille.”

 

Maxence PITRAYE CASANOVA

Afficher plus

Nos abonnés lisent aussi...

Bouton retour en haut de la page