Brèves

PONANT réalise avec succès le 1er soutage de GNL en France du Commandant Charcot

Le 24 septembre dernier a eu lieu au Havre le premier soutage de Gas Naturel Liquéfié (GNL) ship to ship du Commandant Charcot en France, en collaboration avec le pionnier du soutage GNL Gasum.

Le Commandant Charcot a été éco-conçu avec les dernières technologies vertes, en tête l’utilisation du gaz naturel liquéfié, l’énergie la plus vertueuse disponible à ce jour. Six années auront été nécessaires pour faire naitre ce navire prototype d’un genre unique. Depuis la livraison du navire le 29 juillet 2021, un tout premier soutage GNL a été réalisé le 25 août en collaboration avec Gasum en Norvège. Le 24 septembre 2021 marque le deuxième soutage GNL réalisé cette fois-ci au Havre, en France.

Premier soutage GNL en France du Commandant Charcot de PONANT © Gwénaëlle GUEDEZ DR

“Ces opérations de “bunkering LNG” représentent l’aboutissement de plusieurs années d’analyse, d’ingénierie et d’essais afin d’effectuer ces opérations en toute sécurité et avec le maximum d’efficacité. Le navire a atteint pour la première fois le pôle Nord géographique le 6 septembre 2021, en utilisant du GNL tout au long de son voyage. Nous sommes pleinement satisfaits et particulièrement fiers des innovations techniques développées sur ce navire qui nous ont permis d’atteindre ces performances exceptionnelles”, déclare Hervé Gastinel, Président de PONANT.

Le Commandant Charcot est le premier navire à passagers équipé de cuves GNL à membranes haute pression, lui offrant un autonomie jusqu’à 2 mois au gaz naturel, une grande flexibilité dans ses opérations de soutage et d’exploitation, garantissant une sécurité renforcée. Il ouvre la voie vers de nouveaux modes de propulsion au gaz naturel plus respectueux de l’environnement et permet de se rapprocher des objectifs de réductions de CO2 initiés par les accords de Paris.

Minimiser l’impact environnemental de son activité est un enjeu crucial pour PONANT. Le GNL est actuellement le carburant maritime le plus écologique qui soit. Le passage à cette énergie élimine totalement les émissions de SOx et de particules tout en réduisant également jusqu’à 85% les émissions de NOx. De plus il réduit d’au moins 20% les émissions de CO2 par rapport aux carburants maritimes traditionnels.

 

Source : CP PONANT

Afficher plus

Nos abonnés lisent aussi...

Bouton retour en haut de la page