À la uneJeune Marine N°265

Éditorial Jeune Marine N°265

Jeune Marine N°265. 78º année. Octobre - Novembre - Décembre 2022.
Jeune Marine N°265. 78º année. Octobre – Novembre – Décembre 2022.

Jeune Marine vous accompagne depuis bientôt 80 ans. Durant ces 8 décennies il s’en est passé des choses : née pendant la guerre, la revue a traversé les époques et les révolutions techniques et sociales. Pour autant, de mémoire de Jeune Marine, ce que nous avons vécu ces trois dernières années restera sans précédent. Si les cours mondiaux d’échanges logistiques  reviennent doucement à la normale, un tsunami social frappe la marine marchande qui se relève doucement, avec le constat amer que la moins-disance sociale n’est d’une part plus une solution aux problématiques actuelles et d’autre part une aberration pour l’avenir.

La preuve en est dans les besoins actuels (jamais égalés) d’officiers brevetés et dans l’obligation de transition technologique qui va contraindre tous les armements du monde à augmenter les compétences de leurs marins et officiers embarqués.

Mais le problème n’est ni français, ni européen il est MONDIAL : on ne pouvait avoir plus belle opportunité !

Nous venons d’assister aux différentes rentrées, qu’elles soient au Secrétariat de la mer ou à l’ENSM,  avec un mercato rarement aussi large : ne serait-ce pas l’occasion rêvée de remettre nos priorités et ambitions sur le devant de la scène ? Ce reset général ne peut avoir qu’une seule conséquence : l’émergence d’un nouveau modèle (certainement bien inspiré de notre vécu quand même !) qui saura allier l’humain, les compétences accrues pour les technologies à venir et la qualité de vie.

Les deux premiers points, l’humain et les compétences, sont relativement faciles à comprendre mais pourquoi la qualité de vie ? Jusqu’alors et ce depuis les années 80, tous les armements mondiaux se sont focalisés sur la restriction des moyens aux bords, la diminution des salaires et en général de tout ce qui coûtait côté humain. Pourquoi ? Il y avait trop de marins !

Mais les choses ont changé : est-il  encore entendable de former un officier 5 à 8 ans pour qu’il arrête de naviguer 2 à 5 ans plus tard ? Evidemment que non ! La pénurie des officiers découle tout naturellement du manque intrinsèque actuel conformément à notre approche historique, mais nouvellement  de l’incapacité des armements à les fidéliser sur le long terme, et pour cause ils ne le souhaitaient  pas….

Il est temps de se réveiller : ce n’est ni la faute des uns, ni la faute des autres (beaucoup trop chronophage et stérile de débattre de cela), mais l’Etat qui saura être clairvoyant en privilégiant l’humain, les compétences et la qualité de vie à bord, aura sans nul doute une très grosse longueur d’avance. A l’heure où on se pose la question de taxer les superprofits, ne serait-il pas plutôt malin de s’inquiéter de savoir pourquoi et surtout quoi en faire ? La réponse est relativement simple : vous voulez enfin respecter vos engagements d’une marine marchande française forte, verte et sociale ? Il faut pérenniser le statut du marin (premier régime social de l’histoire française), une ENSM avant-gardiste avec des professeurs à la pointe issus des bords ou de filières similaires, et enfin une réelle politique maritime : le rayonnement du pavillon et donc de l’Etat français ne pourra se faire que par l’engagement des équipages…français naturellement….

Trêve de souhaits, ce n’est quand même pas encore Noël, mais l’ensemble de la Rédaction est ravie de vous retrouver dans ce tout nouveau numéro car le succès ne fait que se confirmer, vos retours sont unanimes et nous ne vous en remercierons jamais assez : c’est le moteur de la revue et je vous assure qu’il tourne à plein régime !

Dans cette nouvelle édition nous allons vous proposer de redécouvrir encore de nouveaux armements, nous allons vous présenter de nouveaux officiers mais surtout nous serons présents aux Assises de l’Economie de la Mer : comme tous les ans certains nous retoqueront, mais non, pas comme tous les ans ! Jeune Marine aura le plaisir de vous accueillir lors d’un atelier à Lille  le 9 novembre autour d’un thème qui nous est très cher : « Attirer, former, faire évoluer les marins… vers des officiers stratégiques ? »  Ce sera une première pour la revue et nous remercions les équipes du Marin et tout particulièrement Anne-Laure GROSMOLARD, Rédactrice en chef, qui nous offre cette opportunité inédite.

Enfin, ce numéro fera également la part belle à l’emploi : nous allons vous proposer de réelles opportunités de carrière sur des navires français auxquels vous n’auriez pas songé…. Les armements ont tous besoin de vous, chacun d’eux se démène pour vous offrir des opportunités de carrière : chacun son chemin, aujourd’hui le choix est pour vous, nous allons faire notre possible pour vous présenter toutes les meilleures opportunités.

Bonnes lectures, très bon numéro à tous et à très bientôt en présentiel à Lille !

Aymeric AVISSE

CORSICA linea recrute... Rejoignez l'aventure ! CORSICA linea recrute... Rejoignez l'aventure !

Nos abonnés lisent aussi...

Bouton retour en haut de la page